Ligue 1. EAG-DFCO : Le DFCO s’est planté à Guingamp.

Le DFCO, bien que dominateur dans le jeu, a pris une correction à Guingamp (4-0). Si la physionomie laissait présager un autre score, les Bretons ont fait preuve d’un grand réalisme devant le but de Baptiste Reynet. Dijon devra vite oublier cette soirée cauchemardesque pour se concentrer sur le match ô combien important face à Nancy dimanche soir.

 

Un très bon premier acte.

Diony, Tavarès et n’ont pas su concrétiser à Guingamp. © NikoPhot / Nicolas Goisque

Tout commençait rapidement et parfaitement pour les Bourguignons ! Les Dijonnais jouent haut, pressent et restent camper dans la moitié de terrain guimgampaise mais cèdent sur le premier contre, la première occasion : Salibur déboule côté droit et sert Briand qui ajuste Reynet sans problème (1-0, 4′). Peu après, Salibur a l’occasion de doubler la mise mais son coup-franc heurte la transversale. Haddadi et Kwon iront tester Johnsson sans réussite, Didot s’interposera in extremis devant Tavares aux six mètres et Guingamp procède parfaitement en contre avec une précision chirurgicale. Fin de la première période, Diony part en profondeur mais Bodmer le ceinture. M. Chapron laisse jouer alors qu’une autre décision aurait dû être prise ici. Il n’en sera rien.

 

Le bateau coule.

Chafik et les Dijonnais devront se relever et jouer sans pression face à Nancy.

Menés 1-0 à la rentrée aux vestiaires, le DFCO revient en seconde période avec des intentions et de la frustration de ne pas avoir concrétisé. Dijon ratera quelques occasions par Lees-Melou et Tavares, Salibur, lui, servira parfaitement Briand qui s’en ira faire le break (2-0, 55′). Le break est fait et Guingamp enfoncera un peu plus le clou, une nouvelle fois par Salibur sur un pénalty (3-0, 59′) que M. Chapron n’a pas manqué d’accorder. démoralisés, les Rouges ne sont plus dans le match et concèdent un quatrième but par Briand qui signe son soublé (4-0, 65′). Le coup est difficile à encaisser d’autant plus que les hommes d’Olivier Dall’Oglio n’auront pas démérité dans ce match. Il faudra travailler la finition avant le match crucial face à Nancy, la « finale » pour le maintien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.