Handball – 18 : un tournoi réussi à Marsannay !

Ecrit par Victor HOPF Le 19 avril 2017 à 16:49

Ce weekend, le club de handball de Marsannay a organisé son premier tournoi Pâq’Tara. Il s’agissait d’un tournoi regroupant cinq équipes de -18, évoluant toutes en championnat de France. Il s’est tenu du samedi au dimanche, et a attiré de nombreux amateurs du 40/20 au gymnase Georges Enselme.


 
Le but de ce tournoi était donc de regrouper sur un même site, des joueurs d’un niveau national. Les équipes qui y ont participé (Pontault-Combault, Cernay-Wattwiller, Mulhouse, Saran-Orléans, et l’entente Bourgogne) ont abordé ce rassemblement comme un excellent moyen de travailler et de préparer la fin de saison.

 

Les jeunes de Pontault-Combault ont remporté le tournoi © Jacques Fourcot

Pâq’Tara.

Le projet est parti d’une initiative de Paul Picard (joueur de l’équipe N2 de Marsannay), qui devait, dans le cadre de ses études à l’UFR STAPS, réaliser un évènement. Après quelques discussions entre les dirigeants, il en est ressorti qu’il pourrait être intéressant pour le CLM de mettre en place ce tournoi à l’échelle nationale, l’idée étant de le faire perdurer dans le temps.
Cette première édition doit servir de tremplin pour les années futures, pour en faire une manifestation reconnue. En parallèle, il y a une véritable volonté de créer une dynamique de formation.
 
Mohamed Kiour (coach de l’équipe N2 de Marsannay) nous explique cela plus en détails

« L’organisation d’un tel tournoi doit faire prendre conscience aux jeunes du club du chemin qui leur reste à parcourir pour atteindre le haut niveau.
Il n’y a que des équipes qui évoluent en championnat de France. Aujourd’hui, nos -18 jouent au niveau régional. L’idée est de faire en sorte qu’ils puissent participer au tournoi le plus rapidement possible !
Dans nos équipes jeunes, la formation n’est pas suffisamment présente, pour cela, nous avons mis en place cette année, un cursus de formation d’entraineurs au sein du club.
On essaie de voir loin, c’est-à-dire que l’on forme des entraîneurs parmi les équipes sénior, qui vont, par la suite, encadrer les catégories jeunes. Quand je parle de long terme, c’est que je compte bien miser sur les -14 voire -12 pour intégrer l’équipe première d’ici plusieurs années. Si l’on pouvait avoir un vrai vivier de joueurs à Marsannay, ce serait génial ! »

 
 

 

Commentez cet article