Bastia punit un DFCO sans âme

Ecrit par Nicolas Goisque Le 8 avril 2017 à 22:32

Incapable d’emballer la rencontre face à Bastia, le DFCO a complètement raté un match capital en vue du maintien (1-2). Encaissant deux buts sur lesquels la défense a semblé bien absente à l’image du second ou deux Bastiais absolument seuls étaient présents pour pousser dans la cage de Reynet un coup franc repoussé par la transversale. Sans révolte ni imagination Dijon a vécu une soirée cauchemar jusqu’au bout avec les nettes victoires de Lorient à Lyon (1-4) et de Nancy face à Rennes (3-0). Le DFCO tombe à l’avant dernière place et est relégable alors qu’il ne reste que 6 matchs à jouer !

Une première mi-temps fermée.

La première mi-temps a d’abord été fermée, cadenassée par les deux équipes. Elle a surtout était ce que l’on attendait de la part de deux équipes qui luttent pour leur survie en Ligue 1. Pourtant, malgré la difficulté à se projet vers l’avant, le DFCO a le pied sur la balle et domine ce début de rencontre sans pour autant parvenir à concrétiser ses actions. Finalement, c’est Bastia qui trouvera la solution contre le cours du jeu : sur un centre de Ngando, Crivelli se jette pour pousser la balle au fond des filets, profitant des largesses défensives de la défense dijonnaise  (0-1, 18è). Les Dijonnais ne tardent pourtant pas à réagir. Sammaritano percute côté droit et sert Chafik, Lees-Melou, seul lui aussi, reprend de la tête de magnifique centre du Marocain et pousse le ballon au fond des filets (1-1, 28è). Crivelli sera tout proche de tromper Reynet une seconde fois alors que l’attaque dijonnaise aura plusieurs situations sans pour autant parvenir à concrétiser.

 

 

Des guerriers invisibles.

Les Dijonnais l’avaient répété cette semaine : ils tenaient à aborder ce match en tant que guerriers et en tant qu’hommes. Ils n’ont cependant pas su répondre présents samedi soir. Trop fébrile malgré la possession de balle, Dijon cède une nouvelle fois sur un coup-franc superbement tiré par Ngando. La barre transversale repousse la balle et Cahuzac qui a parfaitement suivi reprend la balle de la tête à bout portant (1-2, 58è). La suite ? Bastia jouera bien les contres et sera dangereux par périodes, Sammaritano d’une belle retournée et Tavarès ne parviendront par à tromper Leca, parfaitement vigilant sur sa ligne.

 

 

Une soirée cauchemardesque.

 

Pour achever la soirée cauchemar, le DFCO a vu ses concurrents directs pour le maintien l’emporter samedi soir : Lorient a, à la surprise générale, largement dominé Lyon au Parc OL (1-4) et Nancy a nettement battu Rennes (3-0). Dijon avait pourtant toutes les cartes en main pour mettre son adversaire du soir à sept points, mais le manque de réalisme, le manque de combativité et un mental défaillant auront fait défaut au DFCO. Il reste six matchs et les Rouges ne devront pas griller leurs derniers jokers s’ils veulent rester en Ligue 1. Et cela devra commencer par le match très difficile à Monaco qui marche sur l’eau cette saison.

 

St Maximin a posé de nombreux problèmes à la défense dijonnais e© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

 

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du DFCO sur la page du club !

 

Une réponse à “Bastia punit un DFCO sans âme”

  1. chappy21 dit :

    en ligue 2 les chèvres ! et en National l’année d’après ! de^puis la fin des matchs aller j’ai dit qu’ils redescendraient……une honte pour le football ! il faudrait leur supprimer leur salaire à ces danseuses ! le DFCO ne remontera plus jamais en ligue 1, il n’ont pas leur place ! il faut des combattants, pas des mauviettes ! Dans la foulée ils vont en prendre 6 à Monaco et finir avec 6 défaites ! Rendez vos cartes d’abonnement…..Malheureusement elles ne seront pas remboursées……

Commentez cet article