Et le DFCO féminin tomba dans le piège clermontois…

On l’annonçait accrocheur, le promu clermontois ne nous a pas fait mentir en obtenant un nul (2-2) contre le DFCO. Après avoir été menées 2-0, les Dijonnaises ont tenté de renverser la vapeur mais ont dû se contenter d’un partage des points.

Une entame de match ratée

Manon Uffren a marqué son 1er but avec le DFCO (Crédit photo : Nicolas GOISQUE)
Manon Uffren a marqué son 1er but avec le DFCO (Crédit photo : Nicolas GOISQUE)

Les Dijonnaises rentrent en effet très mal dans leur match, absentes dans les duels et ne parvenant pas à mettre de la vitesse dans leur jeu. Pire, elles encaissent deux buts coup sur coup (17′ et 21′). Si Manon Uffren parvient à réduire la marque dans la minute qui suit (22′), cela dénote tout de même d’une entame de match ratée. Sur une pelouse de mauvaise qualité, limite jouable et qui ne favorise donc pas les joueuses techniques de toute évidence, le DFCO rencontre beaucoup de peines pour revenir dans la rencontre. Dijon se procure pourtant beaucoup d’occasions, notamment en deuxième période. Il faut un petit cafouillage dans la surface adverse pour qu’Agnès Kouame égalise en marquant elle aussi son premier but cette saison (63′). Mais malgré la demi-heure de jeu restante, le DFCO ne parvient finalement pas à inverser la tendance…

Une réaction qui ne suffit pas

Un match compliqué pour Laura Bouillot et ses coéquipières (Crédit photo : Nicolas GOISQUE)
Un match compliqué pour Laura Bouillot et ses coéquipières (Crédit photo : Nicolas GOISQUE)

Les Clermontoises restent principalement acculées dans leur camp, tout en remportant davantage de duels, sans doute sur-motivées à l’idée d’obtenir un résultat contre une grosse équipe du championnat. Une attaque-défense au bout de laquelle les Dijonnaises ne sortent malheureusement pas vainqueurs. Logiquement, après la grosse performance réalisée à Grenoble le week-end dernier, on peut imaginer ce résultat comme très frustrant et décevant… Le DFCO pourra rebondir lors de la réception d’Aurillac-Arpajon dans deux semaines, mais l’objectif annoncé par Sandrine Mathivet de gagner tous les matches restants pour espérer la montée a déjà pris du plomb dans l’aile hier, à Clermont.


RÉACTIONS :

Laura Bouillot : « Je suis dégoûtée de perdre des points contre une équipe de Clermont qui n’a pas vraiment jouée. On n’a pas su poser et produire du jeu sur ce bourbier ! On a pourtant eu des occasions, mais c’était un troupeau devant leur cage. Et dès qu’elles avaient la balle, c’étaient des grands coups de pied en touche ou vers l’avant… Il nous a manqué de l’investissement de la part de toute l’équipe, on a toutes été absente à un moment donné, même si on a vraiment poussé pour marquer deux buts en deuxième mi-temps… Savoir qu’on laisse autant de marge au Val d’Orge sur un match comme ça, c’est vraiment, vraiment rageant. »

Adeline Rousseau : « Je suis déçue du résultat, mais nous ne pouvons en vouloir qu’à nous-mêmes. Nous n’avons pas réussi à imposer notre style de jeu comme cela a été le cas la semaine dernière à Grenoble. Nous avons eu la possession du ballon mais Clermont nous a été supérieur dans l’envie et l’impact. Nous n’avons pas gagné assez de duels pour les mettre en difficulté. Techniquement et tactiquement, nous n’avons pas fait les bons choix pour prétendre gagner ce match. Nous devons maintenant nous remobiliser et continuer à travailler pour gagner tous nos matchs jusqu’à la fin de saison. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.