Le DFCO battu à Metz

Après une défaite logique contre le PSG (1-3), le DFCO se déplaçait un Metz pour un duel de promus. Mais il n’a pas vraiment montré son meilleur visage, loin de là, et est reparti de Lorraine avec une défaite 2-1.

Trop d’approximations

Varrault a marqué mais n'a pu empêché la défaite du DFCO  © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
Varrault a marqué mais n’a pu empêché la défaite du DFCO © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

La saison dernière, le DFCO avait décroché un précieux succès 2-1 à Saint-Symphorien dans sa quête d’accession à l’élite. Cette fois, c’est le score qu’il a subi. Si Dijon rentre un peu mieux que son adversaire dans le match, Martin ne concrétise pas une occasion tandis que les Dijonnais se montreront la plupart du temps bien trop approximatifs pour s’approcher des buts de Didillon. Metz se montre dangereux par le biais de Cohade mais c’est sur un score nul et vierge que les deux formations retournent au vestiaire. C’est finalement presque dès l’entame de seconde mi-temps que le FC Metz crée la différence, Diabaté décalant (involontairement ?) Sarr qui termine le travail par une frappe au ras du poteau (1-0). Brouillon, le DFCO concède un pénalty pour une faute légère mais réelle de Chafik, transformé par Diabaté (2-0), tandis que Lotiès se voit exclu pour un deuxième avertissement. Une soirée ratée pour Dijon, qui reprend toutefois un peu espoir après la réduction de l’écart par Varrault suite à un coup de billard dans la surface (2-1). Diony aura la balle d’égalisation mais sa volée passe au-dessus. Un score finalement logique tant le DFCO se sera montré peu inspiré durant toute cette partie, oubliant son jeu et son collectif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.