Coupe du monde d’épée : la France au rendez-vous

A l’étape de la coupe du Monde junior d’épée dames individuelles, traditionnellement organisée à Dijon et remportée ce samedi par L’italienne Fédérica Isola aux dépends de la Française Camille Nabeth, s’ajoutait pour la première fois cette année une manche de la compétition par équipe. tête de série n°1, l’équipe de France n’a pas raté cette première en s’imposant en finale face à l’Allemagne (45-39).

 

Ce sont 4 jeunes femmes radieuse : Aliya Bayram, SolennMaruenda, Océane Tahé et Camille Nabeth qui posent fièrement avec le trophée en cette fin de dimanche au palais des sports de Dijon. Favorites , elles ont assumé en remportant cette première édition de la compétition par équipe disputée dans la capitale des ducs.

 

Deuxième podium en deux jours pour Camille Nabeth © ASPTT Dijon
Deuxième podium en deux jours pour Camille Nabeth © ASPTT Dijon

Quart serré face à la Roumanie

Avec onze équipe sur la ligne de départ, la France, tête de série, entrait directement en quart de finale pour y affronter la Roumanie qui avait dû auparavant se débarrasser de L’Estonie. Rappelons le principe; deux équipes de trois tireuses face à face qui se passent le relais toutes les 5 touches (une équipe arrivant à 5, 10 , 15 etc…) ou à la limite du temps prévu pour chaque assaut (9 au total sur un match). Pour affronter les Roumaines, la France est composée de (Bayram Nabeth et Tahé). Sur sa lancée de la veille Nabeth lance parfaitement le match face à Pedrescu (5-2). Ses coéquipières et elle même, maintiennent l’écart durant les 5 premières oppositions (22-18). Océane Tahé encaisse alors 4 touches de rang par Bénéa qui ramène son équipe à égalité (22-22) mais elle se reprend et passe le relais à Aliya Bayram avec deux touches d’avance (24-22). Les bleues parviendront à conserver l’avantage durant les trois derniers assauts pour s’imposer (45-41).

 

La Pologne en demie.

Pour les autres quarts, la Pologne rejoint la France en venant de justesse à bout de la Suisse (41-40), tandis que l’Allemagne domine Israël (45-40) et que l’Italie écarte sans peine la Grande Bretagne (45-37). Face à la Pologne Bayram commence bien (5-2) mais les deux assauts suivants voient les Polonaises sous l’impulsion notamment de Mroszczak prendre l’avantage (15-10). Bayram de nouveau replace la France en tête à la fin du 4ème assaut (20-19) puis les 4 oppositions suivantes sont serrées et l’on aborde la dernière opposition à 33 partout. Océane Tahé conclut alors parfaitement sur Brych pour envoyer la France en finale. L’autre demi, match de gala entre deux grandes nations de l’épée féminine est très crispé et l’on marque peu. L’italie est devant durant les huit premiers assauts ( 26-24 à l’aube du dernier assaut) mais Riedmüller conclut par un 5-2 sur de Marchi qui permet à l’Allemagne de rejoindre la France en finale.

 

Devant de bout en bout

L'équipe de France a tenu son rang © ASPTT Dijon
L’équipe de France a tenu son rang © ASPTT Dijon

Pour cette finale, Camille Nabeth, qui avait cédé sa place à Solenn Maruenda pour la demi finale, est de retour avec Aliya Bayram et Océane Tahé. C’est d’ailleur elle qui lance le match contre la numéro 1 allemande Vanessa Riedmüller (4-4 à la fin de l’assaut). Ensuite les françaises vont continuellement être devant mais sans jamais s’échapper l’écart oscillant entre 2 et 5 touches. Un écart que les tricolores parviendront à conserver jusqu’au bout (45-39) pour leur plus grand bonheur. La marseillaise retentissait donc au palais pour la troisième année consécutive après les victoires individuelles en 2015 puis 2016 de Fanny Depanian et Diane von Kerssenbrock.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.