Le DFCO a pris un point miraculeux à Caen

Ecrit par Nicolas Goisque Le 3 décembre 2016 à 10:29

Mené 3-1 à la pause et rapidement réduit à 10, le DFCO a su trouver les ressources mentales pour ramener un match nul (3-3) inespéré de Caen, ce vendredi soir.

Une première mi-temps catastrophique

Varrault et la défense dijonnaise ont commis  des erreurs fatales en première mi-temps   © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Varrault et la défense dijonnaise ont commis des erreurs fatales en première mi-temps © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Dans son fameux maillot « third » orange et bleu, le DFCO se présentait à d’Ornano avec l’objectif de renouer avec la victoire, afin de confirmer son bon match face à Monaco. Mais, à la sortie de la rencontre, les Dijonnais devaient être bien heureux d’avoir accroché ce nul. Dès le début, c’est en effet Malherbe qui met le plus d’intensité, remporte ses duels et se montre dangereux dans le camp dijonnais. Les locaux ouvrent le score grâce à Santini servi par Karamoh, au milieu d’une défense bourguignonne totalement passive (1-0, 24′). Mais, dans la foulée, Dijon égalise grâce à un coup de sort suite à une énorme faute de main de Reulet, Lees-Melou n’ayant plus qu’à terminer le travail après une talonnade de Tavares (1-1, 26′). Sauf que Bouka-Moutou reçoit deux jaunes en l’espace de deux minutes et se voit donc expulsé, laissant ses coéquipiers à dix contre onze à la demi-heure de jeu. Caen profite de sa supériorité et déroule logiquement grâce à Santini (2-1, 37′) qui se joue de Lotiès, puis Karamoh qui aura été intenable durant ces 45 premières minutes (3-1, 43′). On ne passe pas loin de la correctionnelle juste avant la pause, mais Santini tire directement sur Reynet.

Un scénario incroyable

Loïs Diony encore décisif © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Loïs Diony encore décisif © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Ce match ressemble furieusement à celui produit à Angers en début de saison, et on craint alors que le DFCO ne s’incline bien plus lourdement. L’un des tournants du match survient lorsque M. Moreira décide de ne pas siffler une main de Varrault dans la surface (53′). Puisque, peu de temps après, Diony réduit le score en résistant au défenseur caennais suite à un gros travail de Tavares qui talonne encore (3-2, 58′). Dijon n’est pas rassasié et continue de pousser, mais Reulet sort cette fois une belle parade sur une frappe du gauche de Tavares qui reprend un bon centre de Diony (63′). Le match s’emballe, ça va d’un camp à l’autre et Reynet est également décisif sur une frappe de Rodelin qui profite du travail en déviation de Santini (71′). Finalement, contre toute attente, le DFCO égalise grâce à une frappe de Diony doublement déviée par Bessat puis Yahia (3-3, 80′). Un scénario incroyable qui donne des ailes aux visiteurs, puisque dans la foulée, Tavares se procure deux grosses occasions, dont une qui échoue sur la barre ! Il ne manquait qu’un but pour que la prestation du Capverdien, omniprésent, soit parfaite. La balle de match sera pour Caen, mais Reynet sort une parade absolument miraculeuse sur une tête à bout portant de Bazile au deuxième poteau. Si le partage des points n’arrangeait probablement personne, les deux équipes auront offert un spectacle détonnant… et le DFCO montre qu’il est définitivement le roi des scénarios à renversement, dans un sens ou dans l’autre, cette saison !

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du DFCO sur la page du club !

 

Commentez cet article