Nouvelle grosse frustration pour le DFCO à Bordeaux

Cela devient une fâcheuse habitude; en encaissant deux but dans les 5 dernières minutes (88ème et 93ème), le Dijon Football Côte d’Or subit une énième défaite (Guingamp, St Etienne….) très frustrante à Bordeaux (3-2). Une fois encore Dijon n’a pas su gérer un avantage qu’il s’était procuré par deux fois dans une rencontre plutôt bien négociée durant 85 minutes….

 

Medhi Abeid  a réussit un superbe coup franc © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives
Medhi Abeid a réussit un superbe coup franc © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Le DFCO aborde cette rencontre au Matmaut Atlantique de Bordeaux dans une configuration tactique inédite avec une défense à cinq composée de gauche à droite de Bouka Moutou, Abdelhamid, Varrault, Lang et Chafik. pour trois milieu, , Abeid,  Lees Melou et Marié et deux attaquants, Diony et Tavares. Une organisation visant à bloquer les deux attaquants adverses et aussi à permettre aux latéraux, comme Chafik, plutôt intéressant dans ce domaine, plus de velleités  offensives.

 

l’éclair d’Abeid

Si c’est Bordeaux qui débute le mieux, le DFCO ne tarde pas trop non plus à monter le bout de son nez et aurait même pu bénéficier d’un pénalty sur une action litigieuse d’Igor Lewczuk sur Loïs Diony. Dans la foulée Lees Melou per son duel face à Prior et Diony voit à son tour son tir capté par le portier dijonnais. Après ces dix minutes dijonnaises les locaux reprennent le contrôle du cuir sans se montrer outrageusement dangereux, Reynet devant juste intervenir à la demi heure de jeu sur une tentative d’Ounas. On en arrive doucement à la pause quand Dijon hérite d’un coup franc dans l’axe mais relativement loin. Qu’à cela ne tienne, Abeid expédier un missile sous la barre de l’infortuné Prior ! whaou !!.

 

Bordeaux revient vite 

Si Dijon marque au meilleur moment, Bordeaux ne tergiversera pas bien longtemps puisqu’il égalisera dès la reprise par l’intermédiaire de Rolan qui place parfaitement son ballon à la réception d’un centre en retrait. Tout est à refaire; Bordeaux domine territorialement mais n’obtient rien de plus que des corners sans danger pour les Bourguignons.

Fouad Chafik s'est montré offensivement  © Nicolas GOISQUE/archives
Fouad Chafik s’est montré offensivement © Nicolas GOISQUE/archives

Ces derniers plutôt bien en place vont même reprendre l’avantage, sur une action décidé de Diony dont le centre en retrait trouve Tavarès qui ne laisse aucune chance au portier Girondin. Menez rentre alors pour Bordeaux mais Dijon gère bien son affaire. Chafik blessé cède sa place à Rüfli et l’on rentre doucement dans les 5 dernières minutes.

 

Un doublé assassin. 

Alors que Dijon semble une nouvelle fois en passe de réaliser une bonne opération, le scénario catastrophe va se répéter. Kamano, rentré à la pause, égalise tout d’abord à la 88ème minute en s’élevant au dessus de la défense dijonnaise pour reprendre de la tête un corner. Pire sur un déboulé de Ménez , il se retrouve seul au second poteau, oublié par Bouka Moutou pour propulser le cuir dans la cage de Reynet et offrir un succès inespéré aux Girondins. Un air de déjà vu pour Dijon qui va vraiment devoir apprendre à fermer les verrous sous la pression adverse sous peine de voir ses espoirs de maintien s’envoler aussi vite que ses avantages au score !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.