BDL-DHC : Les Ducs sont au fond du gouffre

Vendredi soir les hockeyeurs du Dijon Hockey Club se rendaient à Grenoble pour affronter les Brûleurs de Loups pour le compte de la 22ème journée de Saxoprint Ligue Magnus. Les Ducs enregisrent leur septième défaite consécutive en s’inclinant 10-3. Les Isérois ont proposé un véritable festival et n’ont pas laissé espérer les Dijonnais une seule seconde.

 

Un 3-0 pour commencer

Alexandre Texier s'est illustrer une nouvelle fois en inscrivant un but dans le premier tiers © Nicolas Goisque
Alexandre Texier s’est illustrer une nouvelle fois en inscrivant un but dans le premier tiers © Nicolas Goisque

Le match commence doucement. On sent que les joueurs se jaugent. Les Grenoblois vont être les premiers à lancer l’attaque. C’est le jeune gardien Pierre Pawelek qui est aligné pour les Bourguignons. Les locaux donnent le ton en inscrivant le premier but de la rencontre au bout de cinq minutes. Au terme d’un magnifique jeu à trois Tartari au deuxième poteau envoie le palet au fond. 1-0 pour Grenoble. Les Isérois prennent le jeu en main. Les Ducs essayent de répondre en pratiquant un jeu physique mais qui ne portera pas ses fruits. Les visiteurs sont fébriles. Les BDL défendent fort. A la 10ème minute Métais tente un shoot alors que le palet se balladais devant la cage. A la 12ème Jensen sur le côté gauche tente une passe au centre pour…personne. Le jeu offensif des Ducs n’est clairement pas en place.

En face Grenoble, au dessus techniquement, propose un beau jeu de passe, des sorties de zone propres, une défense solide et sont par conséquent plus dangereux. Alors que Dijon ne touche plus le puck depuis un moment, le jeune Teixier prend un shoot à la bleue. Le portier dijonnais laisse le rebond. Arnaud récupère et sert Teixier dans l’axe, c’est au fond. 2-0 pour les BDL à la 14ème minute. Les Grenoblois termineront le tiers encore plus serein grâce au but de Rohat qui trouve la lucarne à la 17ème. Les joueurs rentrent aux vestiaires, 3-0 pour Grenoble, le Ducs sont déjà sous l’eau.

 

Les Ducs tentent de revenir

L'espoir fut de courte durée pour les Ducs  © Nicolas Goisque/ Niko Phot
L’espoir fut de courte durée pour les Ducs © Nicolas Goisque/ Niko Phot

Les visiteurs effectuent un début de tiers correcte. On sent les locaux plein de confiance et les Dijonnais en profitent pour faire le jeu par séquence. Maher à la 25ème lancé sur le côté gauche tente un tir dans l’angle fermé. Mais le portier local veille et ne se laisse pas surprendre. Dijon bataille en zone offensive mais ne sont pas l’abri d’un contre. Le jeune Parolo est pénalisé et offre un power play aux BDL en milieu de tiers. Les Grenoblois s’installent mais n’arrivent pas à être dangereux. La défense bourguignonne tient et tue la pénalité. Retour à cinq, pas pour longtemps. C’est au tour des Isérois d’être pénalisé. Dijon s’installe mais n’arrive pas à trouver un jeu fluide. La défense grenobloise coupe toutes les lignes de passes et le Ducs ne savent pas quoi faire. Retour à cinq.

Peu de temps après les BDL perdent le palet. Et au terme d’une sortie de zone très propre. Métais part seul sur la droite, repique dans l’axe et envoie le puck pleine lucarne. Un but qui redonne de l’espoir aux Bourguignons.

Mais les Brûleurs de Loups ont dit non. Les locaux vont inscrire pas moins de trois buts en moins d’une minute. Ce but dijonnais réveille les Grenoblois. Chouinard est le premier à « remettre son équipe sur les rails ». S’en suit un très beau but de Tartari qui fait le break pour se retrouver seul face à Pawelek. Le grenoblois remporte son duel et glisse le palet entre les jambières du jeune gardien. Et enfin Gauthier qui ouvre son compteur personnel. Les Ducs viennent de se prendre un ouragan offensif et ne s’en relèveront pas. 6-1 pour Grenoble à la fin du tiers.

 

Les Grenoblois assoment un peu plus les Ducs

Jonathan Paredes et Moragn Persson doivent trouver des solutions rapidement pour retrouver le chemin de la victoire © Nicolas Goisque
Jonathan Paredes et Moragn Persson doivent trouver des solutions rapidement pour retrouver le chemin de la victoire © Nicolas Goisque

Le dernier tiers commence. Le retour sur la glace est fracassant. Au bout de 49 secondes de jeu dans ce tiers, Kuralt trompe Pawelek et alourdi la note 7-1. Les visiteurs ne peuvent rien faire. Ils savent que le match est plié mais les Dijonnais vont quand même profiter d’une erreur grenobloise à la 43ème minute. Stefishen tout seul s’envole  vers la cage adverse pour inscrire le deuxième but dijonnais.

La sanction grenobloise ne se fait pas attendre. Une minute plus tard Hardy envoie le puck au fond des filets. 8-2 pour Grenoble. Une minute s’écoule encore avant que Julien Baylack ne trouve à son tour le cadre. 9-2 en faveur des BDL. Les locaux n’ont laissé aucune place à un quelconque espoir dijonnais. Les BDL bien plus rapides et plus techniques vont profiter d’une supériorité numérique pour envoyer une dernière fois le palet au fond de la cage bourguignonne. Tartari inscrit ainsi un doublé.

La fin de match sera bien géré par les Brûleurs de Loups malgré une dernière erreur à trente seconde de la fin du match. Cette erreur permet à Métais d’inscrire un 3ème but d’honneur pour les Ducs, son deuxième personnel. La sonnerie retentit dans Pôle Sud, score final : 10-3 pour les Grenoblois.

 

C’est au terme d’un match dominé de bout en bout par les Grenoblois que les Ducs s’inclinent. Un septième défaite consécutive qui pèse très très lourd. Les Dijonnais n’étaient pas au niveau. Le bilan devient vraiment alarmant et les espoirs de play-offs s’envolent de plus en plus. Jonathan Paredes et Morgan PersSon doivent trouver les solutions pour ressouder une équipe fébrile et qui n’arrive pas à gagner de match. Nous sommes à la motié de saison, le chemin est encore long mais les Ducs n’ont plus le droit à l’erreur désormais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.