DBHB – St Gratien/Sannois : la Proligue se met à l’heure

Victorieux de belle manière de Chartres, il y a une dizaine de jours, le Dijon Bourgogne Handball va jouer ce soir au palais des sports Jean-Michel Geoffroy son match de la…. première journée face à St Gratien Sannois, le promu; une rencontre reportée début septembre pour des soucis administratifs côté visiteurs. C’est en tous cas une belle occasion pour Dijon de remonter au classement face au club du Val d’Oise qui a bien du mal à se faire sa place à ce niveau.

 

Voilà une rencontre ou le DBHB part clairement favori et pour laquelle il n’a pas le droit de se louper. Une victoire si possible avec un gros écart permettrait aux hommes de Jackson Richardson de remonter à la 7ème place à deux points des strapontins pour les play-offs son objectif de début de saison; autant ne pas se louper.

 

Lemal et Dijon doivent profiter de ce match en retard pour remonter au classement © NikoPhot
Lemal et Dijon doivent profiter de ce match en retard pour remonter au classement © NikoPhot

St Gratien Sannois en difficulté

Perturbé à l’intersaison pour savoir si son inscription en PROligue allait être validée ou non , le club  de la banlieue parisienne a donc comme Dijon débuté la saison une journée après tous les autres et n’a pour le moment essuyé que des défaites. Les Sannoisiens ont certes rencontré essentiellement des formations de haut de tableau (Chartres, Pontault, Massy, Istres Billère) mais ils présentent une fragilité défensive fatale à ce niveau de compétition (plus de 32 buts de moyenne encaissé par match). Si l’effectif ne présente pas de noms particulièrement connus, ce club familial, est celui du Val d’oise qui évolue au plus haut niveau, tous sports collectifs confondus et il a connu 3 montées sur les 15 dernières années. En manque de confiance depuis ces débuts en PROligue comme le dit son entraîneur Sammy el Jammal   » en ce moment, on est une équipe en manque de confiance. On n’est pas sûr de ce qu’on veut faire en défense, dans l’enchaînement des tâches individuelles. On n’ose pas jouer assez vite de peur de prendre des contres derrière. On est dans cette phase-là « (Site officiel du club) St Gratien Sannois ne se présentera pas à Dijon en victime expiatoire  » On arrive sur une phase à notre portée. À nous de bien aborder ces matches, de bien les préparer et de ne pas les jouer la boule au ventre« . Dijon ne devra donc pas se croire arrivé avant de jouer.

 

S’appuyer « sur Chartres »

Face à Chartres, l’un des candidat déclaré à la montée, Naudin et Cie ont réussi une première période d’excellente facture. Tout était presque parfait avait concédé le coach adjoint Ulrich Chaduteaud.

Pierrick Naudin et ses coéquipiers doivent s'appuyer sur leur excellente première période contre Chartres © NikoPhot
Pierrick Naudin et ses coéquipiers doivent s’appuyer sur leur excellente première période contre Chartres © NikoPhot

Les Dijonnais doivent donc s’appuyer sur ce vécu : une défense intraitable, agressive sur le porteur du ballon et solidaire pour boucher tout intervalle se présentant et facilitant ainsi la tâche de ses gardiens; un jeu de montée de balle et de transition efficace donnant des solutions de tirs faciles et permettant de marquer sans s’épuiser; des combinaisons limpides en attaques placées ouvrant des brèches dans les défenses adverses. Face aux « gros », Chartres et par moment Tremblay, Dijon a montré qu’il possédait les armes pour jouer un rôle de premier plan dans cette Proligue. Un des soucis est de jouer à ce niveau face à tout le monde et de ne pas « se mettre au niveau de l’adversaire ». Ce soir Dijon a tout ce qu’il faut pour être le patron sur le terrain, reste à l’être effectivement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.