Un DBHB séduisant vient à bout de Chartres

Ecrit par Nicolas Goisque Le 26 octobre 2016 à 22:30

Au terme d’un match haletant et d’une grosse bagarre de haut niveau le Dijon Bourgogne Handball s’est arraché pour battre Chartres un des cadors de cette Proligue. On peut parler de match référence pour Dijon qui a tenu la dragée haute durant toute la rencontre et réussi à gérer ses temps plus faibles. Un cœur énorme et une belle solidarité ont permit de ramener une très précieuse victoire ce soir (30-28)

 

Le DBHB rentre parfaitement dans la rencontre. La défense 6-0 est agressive à souhait sur le porteur du ballon et facilite le travail de Diot dans les buts (4 arrêts lors des 10 minutes initiales). En attaque Ighirri distille les passes décisives vers Poletti notamment. Reig Guillen maintient les siens dans le match notamment sur pénalty.

 

Royal en début de rencontre Poletti s'est battu avec hargne durant toute la rencontre © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Royal en début de rencontre Poletti s’est battu avec hargne durant toute la rencontre © NikoPhot

Un DBHB convaincant

 

Lemal en contre, Naudin d’un coup de Poignet à la hanche et François Marie bien décalé par Ighirri permettent un premier break local (6-3,10’). Chartres ne tarde pas à prendre son temps mort une minute plus tard. Cela ne change pas grand-chose.  Dijon est très sérieux en défense avec une grosse entraide. Diot multiplie les arrêts et sort un pénalty de Reig Guillen. De l’autre côté du terrain Naudin s’envole au-dessus de la défense chartraine (11-6,18’). Molinié en force aligne deux trois missiles au-dessus de la défense locale, Reig Guillen parvient à marquer malgré une infériorité numérique (14-11,24’). Richardson prend à son tour un temps mort. Vecten encore servi au pivot par Ighirri et Lemal qui récupère un ballon avec un peu de réussite donnent 4 longueurs d’avance au DBHB à la pause. Une première période très convaincante pour Dijon.

 

Ighirri a distribué des caviards et pris ses responsabilités à plusieurs reprises © NikoPhot

Ighirri a distribué des caviards et pris ses responsabilités à plusieurs reprises © NikoPhot

Qui tient jusqu’au bout

La seconde période démarre mal pour le DBHB qui se fait sanctionner 4 fois jouant ainsi quasiment 4 minutes d’affilée en double infériorité numérique. Kieffer prend alors les meneurs dijonnais en strict et Molinié toujours efficace aux tirs en profite pour ramener Chartres à hauteur (19-19, 40’). Richardson prend un temps mort qui fait du bien et dans la foulée Ighirri et Carrière redonnent deux longueurs d’avance aux bourguignons 21-19,44’. Le dernier quart d’heure est irrespirable. Les deux équipes se rendent coup pour coup dans un palais en folie. On assiste à du grand handball. Helal réussit une double parade de folie, Molinié aligne les buts sur Missiles. Dijon répond par de belles combinaison en attaques placées avec Naudin ou Ighirri à la manoeuvre (24-24,52’, 28-27, 58’). Dijon parvient à bien gérer sa fin de match et un dernier but de Naudin libère le palais en fusion (30-28, 60’). Même si tout n’a pas été parfait le DBHB tient là un match référence, et notamment une excellente première période, sur lequel s’appuyer.

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du DBHB sur la page du club !

 

Commentez cet article