Châlons Reims – JDA : Dijon prend l’eau en Champagne

Ecrit par Nicolas Goisque Le 22 octobre 2016 à 21:41

Une semaine après la claque subie à Paris Levallois, la JDA espérait se racheter avec un deuxième déplacement consécutif, à Reims cette fois pour y affronter le Champagne  Châlons Reims Basket. Las porté par un tylor Cain de gala, les Rémois ont atomisé une JDA encore copieusement dominée au rebond mais surtout sans réactions aucune (87-69). Il faudra montrer tout autre chose rapidement si Dijon veut tenir ses objectifs.

 

Brillant à domicile Axel Julien a été fantomatique à Reims © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Brillant à domicile Axel Julien a été fantomatique à Reims © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Les statistiques parlent d’elles même, 105 d’évaluation collective pour Châlons, 57 pour la JDA; 36 rebonds à 20, 18 passes décisives à 7…. On arrête là. La JDA a coulé et on ne reconnait pas la défense notamment marque de fabrique bourguignonne. Alors certes l’absence d’Allingué pèse mais cela n’explique pas tout.

 

Portes ouvertes durant le premier quart

A Paris Laurent Legname avait fustigé le manque d’agressivité et de combativité de son équipe notamment dans le secteur défensif. On s’attendait donc au moins en début de match à voir un Dijon appliqué en défense et concentré à rendre la tâche compliquée à l’adversaire. Résultat après dix minutes Dijon n’est pas loin d’avoir encaissé 30 pts !!!! et c’est bien l’adresse dijonnaise dans ce quart initial qui permet à la Jeanne de faire illusion (29-26,10′). Le problème c’est que le scénario ne va se répéter que dans un seul sens dans le quart suivant. La faillite dijonnaise au rebond (5 adversaires à plus de 5 rebonds contre un seul dijonnais) n’est pas sans conséquence, Châlons passe un 15-2 d’entrée qui assomme la Jeanne. A la pause la cause semble déjà entendue et Châlons est sur un rythme de 100 pts (50-32, 20′)

 

Avec 18 d'évaluation le capitaine Marc Judith a été un des rares au niveau  © Nicolas GOISQUE/ikoPhot

Avec 18 d’évaluation le capitaine Marc Judith a été un des rares au niveau © Nicolas GOISQUE/ikoPhot

Pas de réaction

On imagine sans mal le groupe dijonnais se faire secouer à la pause par Laurent Legname : « il n’y a pas eu la réaction escomptée, à la fois individuelle et collective. Au début du match, on les laisse en confiance sur des erreurs défensives grossière de notre part. On a également manqué de révolte, de combativité, d’agressivité. On sait que le rebond, on est en souffrance depuis le début de l’année, ce n’est pas une nouveauté. Donc c’est sûr que c’est un paramètre de jeu qui est très important, et quand on est en souffrance dans ce secteur-là, c’est difficile d’exister. Ça, couplé à ce manque de révolte : il s’est passé ce qui s’est passé… » (site officiel JDA). Mais pas plus de réaction que cela au retour des vestiaires; Les locaux enfoncent le clou, comptent vite 20 points d’avance et emmenés par un Taylor Cain se rappelant cruellement au bon souvenir des dijonnais (14 pts, 6 rebonds en 22 minutes) sont à l’abris avant d’entamer le dernier quart (67-43,30′). Chalon qui comptera à un moment 30 points d’avance n’a plus qu’à dérouler pour s’imposer le plus tranquillement du monde (87-69). La JDA retombe à la 14 ème place, Il va falloir se bouger sur les prochaines rencontres à commencer par la réception de Nancy, lui aussi bien mal en point en ce début de saison, lundi soir !!!!

 

 

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info de la JDA Dijon sur la page du club !

 

Commentez cet article