Le DFCO arrache le nul face à Montpellier.

Ecrit par Nicolas Goisque Le 3 octobre 2016 à 09:54

Les matchs se suivent et ne se ressemblent pas pour le DFCO. Séduisant et dominateur face à Rennes la semaine dernière, Dijon s’est ce samedi fait bouger par une équipe de Montpellier pourtant pas forcément performante en ce début de saison. C’est avec un brin de chance mais aussi parce qu’ils n’ont reins lâché que les hommes de Dall’Oglio sont allés chercher le point du nul grâce à un ultime but de Rivière durant le temps additionnel. (3-3)

 

Jordan Marié et le milieu de terrain dijonnais n'ont pu rééditer la performance  réalisé face à Rennes  © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Jordan Marié et le milieu de terrain dijonnais n’ont pu rééditer la performance réalisé face à Rennes © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Après la très convaincante prestation face à Rennes, le public et le staff dijonnais attendait confirmation avec la réception dans la foulée de Montpellier. Des Héraultais balayés par Lyon puis battus chez eux par Metz mais dont Olivier Dall’Oglio se méfiaient vantant leur qualité.

Nninga passe par là.

Dès le début de la rencontre on ne retrouve pas la domination vue face aux bretons. Certes Balmont est suspendu mais le milieu à trois, Abeid, Marié Less-Melou (ce dernier remplaçant Balmont) si brillant face à Rennes, peine en ce début de rencontre. C’est bien Montpellier qui multiplie les tentatives vers la cage de Reynet et accumule les corners. Dès la 18ème minute, Nninga laissé seul dans la surface reprend un caviar en retrait  de Roussillon. Le ballon frappe le poteau avant de rentrer dans la cage de l’infortuné Reynet.(0-1,18′). Pas le temps de digérer que Nninga remet ça. En solitaire cette fois-ci , il se joue de Varrault avant de battre une nouvelle fois le portier bourguignon (0-2,25′). Rien à dire tant Dijon balbutie son football jusque là.

 

Loïs Diony a réduit l'écart de manière chanceuse © Nicolas GOISQUE/archives

Loïs Diony a réduit l’écart de manière chanceuse © Nicolas GOISQUE/archives

Diony ou Jourdren?

Le DFCO tente bien de réagir mais cela reste très approximatif. On s’achemine tranquillement vers ce score très favorable mais pas immérité pour les visiteurs à la pause. Cependant il y a du mieux côté rouge et un coup du sort va bien les relancer. Excentré quasiment sur la ligne de but Loïs Diony tente un tir ? un centre ? Toujours est-il que le ballon pas forcément puissant mais cadré surprend Jourdren à son premier poteau. On peut véritablement parler de boulette du portier visiteur sans pour autant ôter le bénéfice du but au dijonnais puis que sa tentative était dans le cadre. Dijon revient donc à un but avec un brin de réussite et termine bien mieux cette période qu’il ne l’avait commencé.

 

Rivière pour une première.

La partie reprend avec Bela et Gastien en lieu et place de Bahamboula et Marié. Jourdren malheureux en fin de première mi-temps semble avoir repris ses esprits face à un DFCO revenu avec de bonnes intention. Et c’est l’inévitable Nninga qui se rappelle vite aux bons souvenirs dijonnais en inscrivant le but du triplé, après avoir laissé Chafik sur place pour mystifier une 3ème fois Reynet.

Rivière a arraché le match nul en inscrivant son premier but en D1 © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Rivière a arraché le match nul en inscrivant son premier but en D1 © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Montpellier est séduisant et Dijon revenu à un milieu à 4 au sein duquel Bela se démène comme un beau diable, accuse le coup après ce 3ème but. Le temps s’écoule et l’on entrevoit pas l’étincelle côté local. C’est un nouveau coup du sort qui va remettre le DFCO en selle avec un CSC de Vanden Borre qui trompe Jourdren pressé qu’il était par Diony . Un but une nouvelle fois un peu casquette. En revanche la façon dont Yohann rivière s’arrache de la charnière centrale héraultaise dans les arrêts de jeu pour catapulter d’une superbe tête plongeante, le long ballon de Rüfli dans la cage de Jourdren, ne doit rien à personne. Le grand Yohann marque là au passage son premier but en ligue 1. Un but qui permet au DFCO d’arracher un point qui comptera peut être au moment des comptes finaux.

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du DFCO sur la page du club !

 

Commentez cet article