Rouen-DHC : Dijon s’incline logiquement à l’Ile Lacroix

Les joueurs du Dijon Hockey Club se rendaient hier à Rouen pour le compte de la 7ème journée de Saxoprint Ligue Magnus. Les Ducs s’inclinent 6-2. Rouen conserve la première place du classement. Dijon est à la huitième place avec huit points. Rouen a mené durant tout le match. Les Dijonnais ont craqué dans le deuxième tiers après être revenu par deux fois au score.

Un premier tiers défensif pour les Ducs

 

Henri-Corentin Buysse, malde lors de la rencontre a connu des diffcultés © Nicolas Goisque
Henri-Corentin Buysse, malde lors de la rencontre a connu des diffcultés © Nicolas Goisque

Dès l’entame de la rencontre, les Dragons prennent le dessus. Rouen s’installe et enchaîne les tirs. Dijon tiens tant bien que mal en défense. Privé de leur capitaine Quessandier et avec un Henri Corentin Buysse malade les Ducs font ce qu’ils peuvent. Ils tiennent bien toute la première moitié du tiers, Buysse réalise quelques arrêts décisifs. Seulement les Bourguignons ne vont en zone offensive que deux fois. Deux tirs bien stoppés par Dany Sabourin lui aussi malade pendant la rencontre. Les locaux continuent d’enchaîner les attaques jusqu’à ce que Matheson trouve Guenette dans l’axe. Slapshot en one timer, Buysse est battu. Les Ducs concèdent une infériorité numérique dans les dernières minutes qui ne fut pas fatale. Les deux équipes rentrent aux vestiaires. Rouen mène 1-0.

 

Le DHC craque après être revenu

 

Les Ducs ont encore trébuché en fin de deuxième tiers © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives
Les Ducs ont encore trébuché en fin de deuxième tiers © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Les joueurs reviennent sur la glace. Première alerte pour Dijon. Les Ducs font une mauvaise sortie de zone, directement dans la palette d’un joueur rouennais. Les attaquants lancent le contre mais ne se comprennent pas et ratent une grosse occasion. Les Bourguignons se réveillent après ce choc et résistent mieux aux offensives normandes. L’ambiance commence à être explosive sur la glace. Vincent Melin et Sacha Treille en viennent aux mains loin de l’action. Les deux joueurs sont exclus de la rencontre. Le jeu reprend,  Les Ducs ont le palet. Maher et Metais enchainent deux jolies passes en zone défensive pour enfin servir White laissé seul sur la droite par les défenseurs locaux. Grosse erreur des Dragons. White est lancé et trouve la lucarne opposée.

Peu de temps après les Normands concède une pénalité. Les Ducs s’installent en zone offensive mais les Dragons défendent fort. Maher reçoit le puck a la bleue et shoot en plein sur Guenette qui part en contre seul afin d’offrir un deuxième but à Rouen. Cependant les Ducs ne se laissent pas abattre. Metais servi par Lamboley trompe Sabourin et permet à son équipe d’égaliser. Les Dragons effectuent, suite à ce but, un changement de gardien. Un changement qui va leur réussir puisque les Normands n’ont plus encaissé jusqu’à la fin du tiers.

Jensen fait espérer Dijon en se retrouvant seul face au gardien après avoir reçu une très belle passe sur le côté gauche. Mais le dijonnais rate son duel.

Enfin Rouen reprend l’avantage dans les dernières minutes avec deux buts coup sur coup de Thinel et Perret. Les Ducs se retrouvent mené 4-2 suite à deux énormes erreurs défensives. Les dijonnais rentrent aux vestiaires la tête sous l’eau.

 

Rouen termine le match sans pression

 

Jonathan Paredes a tenté le tout pour le tout en sortant Buysse en fin de match © Philippe Rouinssard/Hockey Hebdo
Jonathan Paredes a tenté le tout pour le tout en sortant Buysse en fin de match © Philippe Rouinssard/Hockey Hebdo

La partie reprend. La fatigue se fait sentir du côté de Dijon. Les Rouennais sont plus rapides et plus fort physiquement. A ce stade de la rencontre la moindre erreur dijonnaise est fatale. Preuve en est à la dixième minute. Après avoir subi plusieurs offensives les Ducs ne sont plus dedans. Edwards perd le palet et Silvuinonnen rate son contrôle. Mathesson intercepte décale sur Langlais qui trouve Perret parti tout seul devant. Jordann Perret seul face à Buysse et ça fait but. 5-2 pour les Normands qui entendent bien alourdir la note. Les Dijonnais vont se battre jusqu’au bout. Alors que tout semble perdu, Jonathan Paredes prend un temps mort à une minute de la fin pour faire sortir Buysse. Au delà de vouloir revenir au score le coach dijonnais voulais travailler la supériorité numérique. Seulement c’est Rouen qui remporte le face-off. Yorick Treille trouve Matt Hussey sur le côté qui s’en va inscrire le dernier but de la rencontre en cage vide. Victoire des Dragons 6-2 au terme d’un match compliqué pour les Ducs.

 

Les Ducs s’inclinent logiquement face à une équipe plus forte. Actuel leader du classement, Rouen a su profiter des nombreuses erreurs défensives dijonnaises. Un problème qui devra être réglé pour espérer retrouver le chemin de la victoire. Prochain rendez vous à Trimolet face à Strasbourg !

 

N’oubliez pas de liker notre page Facebook et de nous suivre sur Twitter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.