Le CDB s’offre Fleury et confirme ses ambitions

Après une rencontre face à une grosse opposition brestoise le weekend dernier, le Cercle Dijon Bourgogne enchaînait avec la réception du vice champion de France en titre Fleury, déjà leader en ce début d’exercice après trois victoires de rang. Devant des panthères au visage considérablement remanié depuis la saison dernière, les coéquipières de la capitaine Léa Terzi ont offert un beau visage et remporté une précieuse victoire (29-26)

 

Sonja Frey est de plus en plus à l'aise à la mène du CDB © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
Sonja Frey est de plus en plus à l’aise à la mène du CDB © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Première période terminée en trombe

Dijon attaque le match sans aucun complexe et rend coup pour coup aux panthères. Skolkova et Kpoda répondent en puissance à la science de jeu de Paule Beaudoin (3-3,6′). Dijon défend fort mais la grande taille de Chavez à l’intérieur est précieuse pour Fleury. Sonya Frey semble de plus en plus à l’aise à la mène dijonnaise; un CDB qui tente de jouer vite avec un certain brio le plus souvent mais aussi pas mal de déchet (9 pertes de balle durant cette première période). Un chassé croisé s’installe et la marque arrive à 8-8, 20′. C’est alors que Dijon accélère, resserre la défense et contraint Fleury à de nombreuses perte de balle sur passage en force ou marcher. Des pertes de balles bien  exploitées en contre attaque Frey, Sylla et même Tamirès se retrouvant à la conclusion de mouvements fluides. Dijon porté par son public termine en trombe cette première période et claque un 6-0 final pour rentrer aux vestiaires avec un matelas non négligeable (14-9,30′). Dijon a surtout montré un visage plutôt séduisant des deux côtés du terrain

 

Le CDB ne craque pas

Fleury revient des vestiaires avec la ferme intention de revenir au score. Il s’y emploie d’entrée avec un 3-0 (14-12,33′). Mais Dijon ne s’affole pas et repart lui aussi de l’avant (17-13,36′). Les visiteuses font monter Paule Beaudoin en défense en pointe sur Sonja Frey, l’organisatrice du jeu local. Cela gêne un temps les dijonnaises mais Skolkova auteur d’une excellente seconde période prend bien le relais.

Martina Skolkova a été très précieuse en seconde période notamment © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
Martina Skolkova a été très précieuse en seconde période notamment © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

La défense locale est toutefois bien plus perméable que lors du premier acte (17 buts encaissés contre 9 en première période) et comme Dijon perd quelques balles par excès de précipitation le plus souvent, Fleury se redonne beaucoup d’espoir sous l’impulsion de Paule Beaudoin et de la brésilienne De Paula, une joueuse atypique au jeu déroutant mais diablement efficace (24-23, 52′). Alors qu’on peut craindre une fin de match cruelle pour Dijon, le CDB a la bonne idée de reprendre ses aises tout de suite à la faveur d’une exclusion temporaire côté Fleury (27-23,56′). Il parvient à gérer le money time pour s’offrir sa deuxième victoire de la saison et se maintenir en première partie de tableau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.