Le DFCO Féminin surclasse Clermont

l’objectif du Dijon Football Côte d’Or Féminin à l’entame de ce troisième match de la saison était de conserver sa place de leader acquise la semaine dernière après sa belle victoire à Yzeure, tout en produisant une prestation de qualité face à la lanterne rouge. Dire que Dijon était archi favori est un euphémisme et si le score final 5-1 peut laisser penser que les filles de Sandrine Mathivet ont réussit leur match. C’est vrai pour l’essentiel même si tout n’a pas été parfait.

 

Laura Bouillot inscrit le 3ème but dijonnias © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
Laura Bouillot inscrit le 3ème but dijonnias © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Dijon démarre en trombe

Rien à redire sur l’entame puisqu’en moins de 20 minutes les partenaires de la capitaine Ludivine Bultel tuent tout suspense en inscrivant 3 buts. C’est d’abord Lindsay Deré qui y va de son doublé au 12ème puis 15ème minute. Une première réalisation suite à un centre d’Alexandra Atamaniuk qui délivre là une nouvelle passe décisive; une seconde sur un bel exploit personnel et une frappe enroulée des 18m au deuxième poteau après avoir mystifié deux adversaires sur un superbe crochet. Dans la foulée c’est Laura Bouillot qui reprend aux 6 mètres un nouveau centre et qui triple la mise. Pas le temps de respirer que Ludivine Bultel expédie de 25 m un boulet de canon sur coup franc qui fracasse la transversale de l’infortunée portière visiteuse. On se dit à ce moment là que la soirée va être très très longue pour les visiteuses.

 

Dijon a baissé de pied 40 minutes durant © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
Dijon a baissé de pied 40 minutes durant © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Puis s’éteint quelque peu.

Mais alors que les occasions pleuvaient depuis le début de la rencontre, tout devient soudain moins facile. Non pas que Clermont hausse considérablement son niveau de jeu, mais au contraire c’est Dijon qui se met à être bien plus approximatif. Manque de justesse technique, d’application qui font que les bonnes situations initiales se terminent mal. Les passes sont mal ajustées, les courses à contre temps, bref ça ne coule plus de source. Si le DFCO n’est nullement inquiété et tient encore la possession de balle, il n’est plus en mesure de marquer quasiment sur chaque mouvements comme c’était le cas lors des 20 premières minutes et de fait plus rien ne sera marqué jusqu’à la pause.

 

Atamaniuk clôt le score © Nicolas GOISQUE/NikoPhot
Atamaniuk clôt le score © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Avant de retrouver de l’allant

Pire, Clermont va même réduire la marque dès le retour des vestiaires devant des rouges étrangement absentes sur l’affaire. Un long centre venu du côté gauche trouve l’attaquante clermontoise seule au deuxième poteau, qui se fait un plaisir de fusiller Romane Bruneau. Voilà qui sème quelque peu le trouble et Sandrine Mathivet est obligée de donner de la voix sur son banc. Puis après un vide de près de quarante minutes e tout de même, le DFCO reprend enfin ses esprits et sa marche en avant. Peu après l’heure de jeu Bultel ajoute le 4ème but sur un service en retrait de Deré, décisive ce soir, puis c’est Atamaniuk qui clôt la marque à la 81ème minute d’une tête à bout portant à la suite d’un corner et d’une première remise de la tête de Charline Corne. 5-1 il n’y a pas grand chose à dire sauf que Dijon aurait pu et dû l’emporter beaucoup plus largement sans faire injure aux Clermontoises qui n’avaient pas grand chose d’autre que leur courage à opposer.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.