Angers-DHC : Première victoire pour les Ducs

Ecrit par trevis peloux Le 21 septembre 2016 à 20:58

Hier soir les Ducs se rendaient sur la glace d’Angers pour le compte de la 3ème journée de Ligue Magnus. Ce combat de Ducs opposait des Dijonnais lanterne rouge avec deux défaites au compteur, face à des Angevins leader et en pleine confiance après deux solides victoires. Le défi était de taille pour les hommes de Jonathan Paredes. Résultat : après un match compliqué les Ducs se sont arrachés pour l’emporter 3-4 après prolongations.

 

Angers a bousculé Dijon jusqu'au dernier tiers © Guillaume Meurisse/HockeyHebdo

Angers a bousculé Dijon jusqu’au dernier tiers © Guillaume Meurisse/HockeyHebdo

Des locaux en pleine confiance

Dès le coup d’envoi, les nouveaux coéquipiers de l’ex dijonnais Mathieu Briand posent les bases et prennent le jeu à leur compte. Dijon subit et n’arrive pas à s’installer en zone offensive, la faute à un pressing bien en place qui gêne chaque relance. Si lors de ses dernières sorties les Ducs avaient montré leur difficulté à inquiéter en attaque placée, ici même les contre attaques n’aboutissent pas. En face, on prend le temps de jouer et ça fait mal. Le premier à tromper Buysse n’est autre que Briand (1-0 ; 5’03 »). Dans la foulée Lazzaroni écope de la première pénalité du match pour Accrochage, Angers installe son power play : au bout d’une minute Mathieu Gagnon fait le break sur une assist de Campbell (2-0 ; 6’55’). Le DHC vient de prendre une claque. Stefishen ou Edwards tentent leur chance pour revenir dans le match, mais sans succès. Angers passe même très près d’aggraver la marque. Il reste alors moins d’une minute à jouer, Andersson à hauteur de la bleue est au duel contre la rembarde avec un défenseur, il envoie une passe le long de la bande pour Mansson situé derrière la cage, ce-dernier remet devant le but pour Stefishen qui shoote en première attention et envoie le puck entre les jambes du gardien ! (2-1 ; 19’23 »). Dijon revient dans le match !

 

L'attaque dijonnaise, à l'image d'Andersson, ont su percer la muraille angevine © Nicolas Goisque

L’attaque dijonnaise, à l’image d’Andersson, a su percer la muraille angevine © Nicolas Goisque

 

Angers maintient l’écart

Le match est totalement relancé. Pourtant, à peine revenu sur la glace, Angers surprend le DHC ! 47 secondes de jeu suffisent à Walls pour de nouveau faire le break (3-1 ). Dijon malgré tout montre un meilleur visage que lors du premier tiers (seulement 6 petits tirs) et monte petit à petit en puissance. Malheureusement, rien d’assez tranchant. Malgré une pénalité contre Teilzelj, le cerbère local ne cède pas. Au final, les deux équipes manquent de lucidité devant la cage et ce tiers se termine sur ce score de 3-1. Dijon doit créer un exploit pour essayer de revenir.

 

Le DHC a de la ressource

Dos au mur, les troupes de Jonathan Paredes rentrent sur la glace avec le couteau entre les dents. Le discours de ce dernier a fait mouche. La pression est mise tout de suite sur la défense.

Angers défend moins bien qu’en début de match et va vite le payer. 46’31, Kevin Igier rejoint le banc des prisonniers suite à une Obstruction. Le power play dijonnais fonctionne bien, bel échange de passe derrière la cage, Stefishen délivre une passe courte juste entre Neau et son défenseur trouvant Fallon qui pousse le puck dans les filets ! (3-2 ; 47’40 »). Sans doute un peu trop confiants sur le déroulement de ce tiers, les Angevins sont surpris. D’autant plus que les Ducs sont maintenant remontés à bloc.  Un peu plus de deux minutes après le but, cafouillage dans la défense locale, le puck arrive sur Franzino placé en face du but, ce-dernier plein de lucidité se met en position et lance du revers un tir se logeant dans la lucarne de Neau ! (3-3)

 

 

Les Dijonnais, malgré un but dès l'entame du second tiers et un manque de réussite, ont su garder la tête haute et renverser la rencontre © Nicolas Goisque

Les Dijonnais, malgré un but dès l’entame du second tiers et un manque de réussite, ont su garder la tête haute et renverser la rencontre © Nicolas Goisque

Les tournants qui n’ont pas eu lieu

À ce moment là, Dijon est sur un nuage et Angers ne contrôle plus le puck. Peu de temps après l’égalisation, nouveau but des Ducs !

Le banc exulte, mais l’arbitre refuse le but : la raison est qu’un joueur était dans la zone du gardien. Pas assez pour calmer les ardeurs dijonnaises, le match continue dans le même sens mais pas de but. On est à une poignée de secondes de la fin, trou dans la défense côté bourguignon, Campbell se présente face à Buysse  plein axe mais tire à côté. Le cerbère dijonnais a sauvé ses coéquipiers à plusieurs reprises et a fait douter les attaquants adverses.

Le vrai tournant aura donc lieu en prolongations. Dans un temps additionnel totalement dijonnais, interception, contre-attaque en 2 contre 1, échange entre Julien Laplace et Fallon, le premier shoote puis prend le rebond, le second récupère le palet juste à côté de la cage et l’envoie au fond : Dijon l’a fait  (3-4 ; 2’04 »)

 

Comme nous avons pu le dire dans notre article de présentation du match (ici), quand le DHC n’est pas favori, il est capable de surprendre, de créer la surprise. Et bien optimiste était le supporter Dijonnais qui aurait parié sa chemise pour un tel scénario. Dijon a su renverser la rencontre au courage et s’imposer pour la première fois cette saison en faisant chuter une équipe en pleine confiance. La saison est lancée pour le DHC !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du DHC sur la page du club !

 

Commentez cet article