Un podium d’entrée pour les filles de Dijon Triathlon

Samedi 11 juin La Rochelle accueillait la première étape du Championnat de France des clubs de Division 2. Une étape bien connue pour les « duchesses » de Dijon triathlon : Pauline Purro, Julie Marano, Caroline Vandeschrick, Adrienne Langlois et Mégane Van Steenwinckel. Elles avaient à cœur de prendre un bon départ dans cette saison, après un hiver de préparation pour ce rendez-vous.

 

Après leur 4ème place de ce  championnat la saison passée, à égalité de point avec les troisièmes, les Dijonnaises souhaitent briller cette saison et accéder à l’élite en 2017 en Division 1. Pour ce faire il faut assurer un podium, les adversaires sont de taille avec le CRV Lyon et Versailles, clairement identifié comme des prétendantes au titre final. La première étape est toujours une aventure, la rencontre avec les autres équipes, leurs niveaux et la forme des adversaires.

 

Les "Duchesses" © D T
Les « Duchesses » © D T

Une belle bagarre dès la natation

C’est au départ à 19h00 du port du canal de La Rochelle que toutes ses questions vont trouver des réponses. Appelées en première sur la ligne les duchesses ont eu la possibilité de choisir leur box de départ. Le départ est donné pour les 75 athlètes représentant 13 équipes. A la première bouée (300m) Julie est 4ème suivie de près par Pauline 6 ème. Dans la masse (25/35ème place) on retrouve Caroline et Adrienne à la bagarre pour s’extirper de la bouée en épingle. A ce petit jeu Caroline prend l’avantage contrairement à Adrienne qui subit. On retrouve Mégane juste derrière au milieu d’un gros groupe, elle se fait coincer et reste bloquée, perdant de précieuses secondes. A la sortie de l’eau on retrouve Julie en 5ème position à 28 secondes de la tête, suivie à 10 s de Pauline (10ème) Caroline sortira 23ème à 50 s du groupe de tête, Mégane 47ème à 1’30 et Adrienne 57ème à moins de 2min.

 

© D T
© D T

Un vélo très stratégique

Dès les premiers kilomètres les groupes vélos se forment, on retrouve dans le groupe de tête Julie et Pauline accompagnées de 2 Lyonnaises, 2 Versaillaises et 4 autres athlètes. Les deux Dijonnaises tentent d’organiser le groupe pour creuser l’écart avec le peloton mais ne trouvent pas beaucoup d’appuis. Le peloton constitué d’une bonne vingtaine d’athlètes dont Caroline accuse un retard de 1’20 sur la tête, cet écart grandira jusqu’à 1’35. Caroline attend patiemment la course à pied pour prendre l’ascendant sur ses adversaires. Dans un troisième peloton on retrouve Mégane à 3 min de la tête, puis Adrienne à seulement 20 s de sa coéquipière qui tente de faire la jonction.
Une course à pied décisive

Le groupe des 10 filles de tête terminent le vélo avec une avance de 1’30 sur le peloton. Dès les premiers hectomètres de course à pied, le ton est donné, on retrouve deux Espagnoles (Rouen et Toulouse), une Anglaise (Lyon) et une Mexicaine (Dieppe) qui prennent les devants de la course, Julie et Pauline tentent de s’accrocher au rythme élevé. Derrière Caroline prend tout de suite les devants du peloton en course à pied et se détache petit à petit avec une Espagnole de Lyon. Mégane et Adrienne posent le vélo et partent en course à pied à la conquête de place.

© D T
© D T

Le podium final des clubs semble se profiler, Lyon place trois athlètes dans le top 10 avec l’Anglaise Synge 3ème, la jeune Française Berthelot 8ème et l’Espagnole Velasco 9ème. Derrière c’est assez serré entre Versailles, Les piranhas de Dieppe et Dijon. Finalement Versailles prend le dessus avec une 5ème, une 10ème et une 13ème place, suivi des Duchesses avec les places de Pauline 6ème, Julie 12ème et Caroline au sprint 18ème. Un résultat satisfaisant pour une course compliquée. Le niveau et la densité sont de plus en plus élevés.  Pour les deux autres Duchesses Adrienne et Mégane les choses se sont compliquées dès la natation elles terminent respectivement 33ème et 53ème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.