Aurillac-DFCO féminin : une dernière pour bien finir

Le DFCO féminin se déplace ce dimanche après-midi (15h) sur le terrain d’Aurillac-Arpajon, 5ème de la poule C de Division 2, pour le compte de la dernière journée. Sous la pression de Grenoble-Claix, il faudra sans doute s’imposer pour conserver la 2ème place. 

Aurillac-Arpajon, équipe en forme

dfco f le puy 4
Un dernier défi pour Pauline Desbourdieux et ses coéquipières © Nicolas GOISQUE

Cet ultime déplacement de la saison s’annonce toutefois difficile. Aurillac-Arpajon est une équipe difficile à manœuvrer, qui a notamment tenu en échec Grenoble-Claix (0-0) et l’Olympique de Marseille (4-4), là où a échoué le DFCO. Comptant seulement cinq défaites, cette formation a prouvé sa valeur puisqu’elle est maintenant assurée de terminer l’exercice à une jolie cinquième place. Elle se repose notamment sur Pamela Babinga, auteure de quinze buts depuis le début de saison. Actuellement, Aurillac-Arpajon reste sur quatre victoires consécutives, pour quinze buts inscrits et seulement un encaissé. Une forme impressionnante et qui contraste avec celle de Dijon, moins fringante, qui à l’inverse n’arrive plus à gagner depuis trois matches et son revers à Toulouse qui aura fait de la casse, et laissé des traces. Une fois encore, le DFCO se présentera avec une équipe amoindrie par les blessures, comme celles de Ludivine Bultel, Justine Pacaud et Adeline Rousseau qui sont des joueuses essentielles de l’effectif côte-d’orien. Ophélie Cuynet quant à elle est suspendue, après son carton rouge reçu contre l’Olympique de Marseille.

Une deuxième place à défendre

Justine Pacaud avait été décisive au match aller © Nicolas GOISQUE
Justine Pacaud avait été décisive au match aller © Nicolas GOISQUE

Malgré cela, Dijon ne compte pas se déplacer dans le Cantal pour subir. Il y a une deuxième place honorifique à aller chercher (le DFCO n’a terminé qu’une seule fois en 2ème position, lors de la saison 2010/2011) qui conclurait de belle manière une saison réussie. Aurillac, qui a son maintien en poche depuis un moment, jouera probablement de façon libérée à l’instar de ses derniers matches, ce qui pourrait promettre une rencontre assez ouverte. On se souvient qu’à l’aller, la partie avait été équilibrée et il avait fallu attendre le dernier quart d’heure pour que le DFCO parvienne à renverser la vapeur grâce à un doublé de Justine Pacaud (victoire 2-1). Les joueuses de Samuel Riscagli tenteront ainsi de conclure sur une bonne note, de sorte à ce que la fin de saison ne ternisse pas le tableau final. Mais quel que soit le résultat de ce match, l’objectif du podium aura de toute manière été atteint (sauf gros concours de circonstances, mais Dijon dispose d’un goal-average supérieur de sept points sur Toulouse). La saison prochaine quant à elle s’annonce déjà passionnante, tant la progression de l’équipe est ostensible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.