Toulouse-DFCO féminin, un test d’envergure

Ce dimanche (13h), le DFCO féminin se déplace à Toulouse, l’une des équipes en grande forme actuellement avec une série de 6 victoires consécutives. Mais les Toulousaines avaient perdu aux Poussots au match aller (2-0) et le DFCO voudra récidiver cette performance pour rêver encore.

Toulouse aux portes du podium

© Nicolas GOISQUE
© Nicolas GOISQUE

Entre sa grande forme, et le déclin de Grenoble-Claix, le TFC peut assurément aspirer à se faire une place honorifique sur le podium. Avec ses six succès de rang, dont certains spectaculaires (7-2 contre Le Puy, 4-0 à Flacé Mâcon), Toulouse est de toute évidence une équipe à prendre très au sérieux. Jouant décomplexées grâce à un maintien assuré d’une part, mais une première place trop éloignée d’autre part, les Toulousaines enfilent les succès. On connait en outre l’adresse devant le but de Marie-Pierre Castera (16 réalisations cette saison). Tout comme le TFC, le DFCO n’a plus connu la défaite depuis la 12ème journée et un revers contre Grenoble. La dernière rencontre contre Le Puy, qui n’a certes pas toujours été simple, a vu les Rouges s’imposer une nouvelle fois sur un large score ; grâce à une certaine efficacité et une défense très souvent hermétique. Mais leur fin de saison est autrement plus excitante puisque la première place demeure à portée de fusil, bien que cela implique un faux pas de l’Olympique de Marseille. En s’imposant en Haute-Garonne, les Dijonnaises mettraient d’ailleurs un peu de pression aux Marseillaises, qui joueront à Monteux à 15h.

Quatre matches à gagner

© Nicolas GOISQUE
© Nicolas GOISQUE

L’équation est simple pour le DFCO : il reste quatre rencontres à disputer, et donc autant à gagner. Laura Bouillot l’explique : « Nous ne nous mettons pas de pression particulière, nous n’avons qu’un objectif en tête qui est de remporter nos quatre dernières rencontres. Nous savons ce que nous avons à faire ! » La buteuse maison est en pleine bourre en ce moment avec cinq buts lors des deux derniers matches. Un état de forme rassurant avant un déplacement qui s’annonce ardu sur le papier. Si le DFCO n’a pas un calendrier difficile, avec trois matches à l’extérieur, il ne faut pas négliger celui de l’OM pour autant. Outre Dijon, les adversaires des Olympiennes seront Monteux, Nivolas-Vermelle et Le Puy, soit les équipes présentement classées 6 à 8ème… donc celles qui se battent encore pour se maintenir. On imagine que ces formations feront tout pour accrocher des points et sauver leur peau en D2, avec de la réussite ou non. Au DFCO de faire le boulot de son côté afin de ne rien regretter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.