Un nul pour le DFCO qui reste leader

Un troisième match sans victoire de rang pour le DFCO, qui n’a toujours pas retrouvé le chemin des filets non plus. Mais au-delà du score, le contenu se veut rassurant et les Dijonnais se sont mis au niveau de ce choc de la Ligue 2. Il était essentiel de ne pas perdre puisque l’ensemble des prétendants au podium ont obtenu des résultats positifs ce vendredi soir.

Une entame de match maîtrisée

Bamba a livré une énorme prestation sur son côté gauche © Nicolas GOISQUE
Abdoulaye Bamba a livré une énorme prestation sur son côté gauche © Nicolas GOISQUE

Dès les premières minutes de jeu, les intentions des joueurs dijonnais sont claires : faire circuler le ballon, posément, et ne jamais subir la loi de l’ASNL. Grâce à une pelouse toute nouvelle pour l’occasion, le jeu du DFCO est facilité et ce dernier affichera une belle maîtrise durant toute la première mi-temps, à laquelle il n’aura finalement manqué qu’un but. Devant près de 10 500 spectateurs et un parcage nancéien comblé, les Rouges développent leur football avec brio et parviennent à se créer plusieurs situations dangereuses. Cela commence tout d’abord avec un centre appliqué de Loïs Diony pour Julio Tavares près du point de pénalty, qui envoie cependant le cuir au-dessus des buts gardés par Guy Roland N’Dy Assembe (15′). Une occasion qui ressemble fortement à celles procurées en fin de match face au Nîmes Olympique. Les hommes d’Olivier Dall’Oglio ne rechignent pas à la tâche et continuent d’exercer une pression efficace au milieu du terrain afin de se projeter vers la surface adverse. Suite à une une-deux astucieuse entre Diony et Tavares, le numéro 9 semble s’ouvrir le chemin des buts mais c’était sans compter sur un excellent retour de Diagne, aligné en défense centrale aux côtés de Lenglet (23′). Diony, décidément intenable comme à son habitude, se crée une nouvelle chaude opportunité en déboulant côté droit ; lui permettant de se retrouver face à N’dy Assembe. L’angle est cependant trop fermé pour surprendre le portier de l’ASNL, qui remporte son duel d’une parade des pieds (30′).

Manque de réussite devant le but

Julio Tavares a été précieux en pivot © Nicolas GOISQUE
Julio Tavares a été précieux en pivot © Nicolas GOISQUE

Sammaritano s’essayera au coup-franc direct mais sans réussite (35′). Dijon a beau multiplier les tentatives de toutes sortes, avec une variété notable dans son jeu, cela ne paye pas. Nancy ne se montre pourtant guère dangereux et semble se contenter de procéder en contres jusqu’alors. Sur le front de l’attaque du DFCO, Tavares se montre utile avec de nombreuses déviations réussies et livre une prestation plus convaincante que lors de ses récentes sorties, en dépit de son occasion ratée en début de rencontre. On le retrouve d’ailleurs sur la dernière véritable mèche de cette mi-temps. Après s’être arraché pour sauver une sortie en touche, Souquet accélère puis s’appuie sur l’avant-centre cap-verdien. Celui-ci remet le ballon dans la course du latéral droit dijonnais, qui prend de vitesse deux adversaires avant d’effectuer un centre devant les buts que ne parvient pas à reprendre correctement Pierre Lees-Melou (42′). Une ultime occasion qui a de quoi laisser des regrets au retour des vestiaires, alors que les Dijonnais paraissaient avoir la mainmise sur ce match dans lequel ils se comportent en tant que réels leaders. Les Nancéiens, eux, bien heureux de ne pas avoir encaissé de but, ont su laisser passer l’orage quand il le fallait.

Finalement, un partage des points

La deuxième mi-temps a été moins embalante © Nicolas GOISQUE
La deuxième mi-temps a été moins embalante © Nicolas GOISQUE

Dijon revient sur le rectangle vert avec les mêmes velléités. Sur corner, Jullien tente mais ne parvient pas à marquer de la tête : la première est au-dessus tandis que la seconde, cadrée, est superbement sauvée par Lenglet malgré une sortie manquée de N’dy Assembe (54′ et 55′). On retrouve un peu plus tard le tonitruant Diony, qui fait énormément de mal à l’arrière-garde nancéienne de par sa vivacité et ses appels en profondeur, mais ce dernier n’arrive pas non plus à inscrire le but libérateur (66′). Par la suite, les choses se gâtent et les joueurs de Dall’Oglio piochent un peu physiquement lors du dernier quart d’heure. C’est même l’ASNL qui se procure les deux dernières opportunités mais Reynet fait le travail tout d’abord face à Dalé (80′) avant de sauver son équipe du hold-up sur une frappe placée au pied du poteau par Guidileye (93′). M. Varela – qui n’aura lui pas toujours été très inspiré dans ses prises de décision – siffle la fin de la partie. Le DFCO n’a pas à rougir de son adversaire du jour et prouve qu’il est à sa place. Par ailleurs, le coach dijonnais aura effectué deux choix importants et bien sentis en titularisant Bamba et Lees-Melou : le premier a livré une prestation extrêmement aboutie, parsemée d’excellents retours défensifs et de montées intéressantes, tandis que le second est monté en puissance tout au long de la rencontre en montrant une belle aisance balle au pied et une grande générosité dans les efforts. À voir si ceux-ci seront reconduits dans le onze de départ pour le déplacement à Clermont samedi prochain (14h) une équipe qui réussit plutôt bien au DFCO habituellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.