Le CDB chute encore au palais

Le seul enjeu de la rencontre de bas de tableau de LFH entre le Cercle Dijon Bourgogne et le Toulon St Cyr Handball de ce vendredi soir au palais des sports était celui de la suprématie entre les deux formations. Dijon avait obtenu le nul à l’aller à Toulon et chassait donc une deuxième victoire de la saison pour ce qui était le dernier match de la saison régulière au Palais des sports. Las, en extrême difficulté en attaque le CDB concède une énième défaite (25-27).

 

Kenza Houlet fait partie des jeunes qui ont de plus en plus de temmps de jeu © Nicolas GOISQUE/www.Focale.info
Kenza Houlet fait partie des jeunes qui ont de plus en plus de temmps de jeu © Nicolas GOISQUE/www.Focale.info

Beaucoup de jeunes joueuses sur la feuille de match dans les deux compositions proposées par Christophe Maréchal et Thierry Vincent. On note l’absence de Marie François et la présence d’Audrey Favelier côté Dijon.  Jeunesse également de la paire d’aritres formée par Anne-Laure Paradis et Elodir Tournant. Côté Dijon  Lena Leborgne est titulaire dans la cage tandis que Kenza Houlet et Joanna Lathoud sont  toutes deux alignées d’entrée au centre de la défense locale. C’est d’ailleurs Joanna qui ouvrait le score suite à une première montée de balle très propre de Dijon .

 

Bon début Dijonnais puis … 

Le CDB démarre bien avec un bon jeu de transition notamment bien conclu devant la cage toulonnaise (4-1,4′). Mais en attaque placée l’affaire est un peu plus compliquée, Moretto puis Skolkova ratent le cadre et Toulon recolle aussitôt (4-4,6′). Skolkova prise en individuelle c’est donc Kenza Houlet qui mène le jeu dijonnais. Côté toulonnais le rôle est tenu par la remuante Catani. Après son bon début Dijon est plus en difficulté, notamment, comme c’est souvent le cas,  en attaque placée et Toulon prend un peu d’avance (6-8,13′). C’est finalement Kenza Houlet qui trouve la solution à 10 mètres (7-8,14′). Dans la foulée elle cède sa place à la mène à Audrey Favelier, tandis que Pidpalova remplace Skolkova.

 

 

Extrêmement sollicité Martina Skolkova tente beaucoup sans grande réussite © Nicolas GOISQUE/www.Focale.info
Extrêmement sollicité Martina Skolkova tente beaucoup sans grande réussite © Nicolas GOISQUE/www.Focale.info

Le CDB recolle à la pause

 

L’Ukrainienne réussit ses  shoots mais la défense dijonnaise a du mal face à la vivacité varoise (9-13, 19′). Christophe Maréchal prend un premier temps mort. Le technicien dijonnais fait tourner son effectif , il remet Skolkova à la mène, fait rentrer Stevin,remplace Leborgne par Pantic dans les buts et place  Ribeiro et Bouchard  aux ailes. Ces changements n’ont pas trop d’effets dans un premiers temsp (13-17, 25′). Puis sur le money time de cette première période Dijon resserre un peu une défense à la peine jusque là . Les ballons récupérés sont bien montés Dijon passe un 4-1 final et revient dans la course à la pause (17-18,30′). Dijon fait évidemment des essais et il y a du déchet notamment en défense mais aussi des choses plus intéressantes, notamment en jeu de transition. La taille de Pidpalova (4/4 dans ce premier acte) a fait du bien en attaque placée.

 

En défense comme en attaque Joanna Lathoud prend de plus en plus d'importance © Nicolas GOISQUE/www.Focale.info
En défense comme en attaque Joanna Lathoud prend de plus en plus d’importance © Nicolas GOISQUE/www.Focale.info

Dès la reprise Leborgne retrouve sa place dans les buts dijonnais. Elle effectue d’entrée un bel arrêt et Moretto égalise dans la foulée (18-18, 32′). Mais Toulon trouve bien Ngouan au coeur de la défense bourguignonne et reprend les commandes (18-20,35′). Pidpalova a plus de mal dans ses tentatives, Serdarevic s’interpose devant Lathoud ou Prouvensier et Dijon ne marque plus. Toulon n’est guère plus efficace (18-20, 38′) .  Suite à une interception de Lathoud Ribeiro seule en contre trouve encore la gardienne varoise puis sur un copier coller, le poteau. Au moins la défense bien articulée autour d’une Joanna Lathoud encore une fois efficace dans ce domaine tient bon. Mais quand Toulon peut placer les contres la défense ne peut rien (18-21, 41′). Moretto met enfin fin à 9 minutes de disette dijonnaise mais NGouan reste un poison dans la défense locale. Elle obtient un pénalty que Gaudefroy transforme sans trembler. Toulon continue à faire la course en tête (19-22, 43′).

 

l'attaque Dijonnaise a été en extrême difficulté en seconde période © Nicolas GOISQUE/www.Focale.info
l’attaque Dijonnaise a été en extrême difficulté en seconde période © Nicolas GOISQUE/www.Focale.info

Plombé par une attaque en berne

La fin de rencontre se poursuit sur le même scénario. Dijon est bien plus cohérent qu’en première période en défense et parvient à contenir les varoises. Malheureusement de l’autre côté du terrain le manque d’efficacité est criant. Skolkova tente beaucoup mais rate aussi beaucoup (5/15 au final). C’est en fait tout Dijon qui toussote en attaque (8 buts seulement dans cette seconde période) ce qui réduit à néant le bon travail défensif . Malgré un 3-1 final qui voit notamment la jeune Favelier marquer son premier but en LFH. Cela ne suffira pas à Dijon qui s’incline pour la 7ème fois en 8 rencontres à domicile et qui terminera donc bon dernier de la saison. On espère vraiment pour le jeune groupe dijonnais une victoire en play -off  c’est bien tout ce qu’il reste.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.