DFCO-Sochaux : Eviter la morsure des lionceaux

Ce vendredi soir, dans son antre de Gaston-Gérard, le DFCO reçoit Sochaux pour le compte de la 26e journée de Ligue 2. Face à des Sochaliens, boostés par leur qualification en coupe de France face à Monaco, Dijon devra se méfier pour l’emporter et conserver son confortable fauteuil de leader.

 

© Nicolas GOISQUE
© Nicolas GOISQUE

Pendant cette période hivernale bien fraîche, le DFCO est bien au chaud tout en haut du classement. Lundi dernier, en l’emportant sur le pelouse du Havre, Dijon a frappé un grand coup dans ce championnat en s’emparant du fauteuil de leader mais surtout en montrant que le patron c’est bien lui. Contre un concurrent direct à la montée, la formation d’Olivier Dall’Oglio a affiché une maîtrise et une sérénité totale.

Sochaux, un adversaire qui reste dangereux

Même si ce succès n’est pas une fin en soit : « Au Havre, une belle opération a été réalisée, mais ce n’était pas l’euphorie. Tout le monde était très content, conscient d’avoir fait un bon coup, souligne Olivier Dall’Oglio avant de préciser,  Chacun sait qu’on a gagné des matchs, mais pas de trophée. Une montée, pour moi, c’est un trophée. Pour nous, c’est un objectif. Mais je le répète, il reste 13 matchs et ce n’est jamais simple. Ce ne sera pas une promenade de santé !« . Depuis maintenant onze journées, le DFCO n’a pas connu la défaite. Une série qui pourrait perdurer ce vendredi soir face à Sochaux. Si sur le papier, la victoire semble être promise aux Dijonnais, le football ne se jouent pas sur le papier. Ce match ne sera donc pas une partie de plaisir pour le coach côte-d’orien : « Sur un match, comme en Coupe de France, il peut se passer pleins de choses. Les joueurs adverses sont conscients qu’il y a un état d’urgence. Ce ne sera pas simple avec un bloc compact et agressif en face de nous« . Actuellement 19e, Sochaux reste sur une série de six matchs sans victoire en Ligue 2 et compte deux points de retard sur le premier non relégable.

© Nicolas GOISQUE
© Nicolas GOISQUE

« Un excès de confiance serait négatif »

Mardi soir, les hommes d’Albert Cartier se sont offerts une bouffée d’oxygène en se qualifiant pour les quarts de finale de la Coupe de France face à Monaco. Une rencontre qui pourra redonner un peu de confiance aux coéquipiers de Marcus Thuram qui en manquent terriblement. « Quand je vois le match contre Monaco, ça tient la route et c’est solide. Ils ont des laps de temps où ils ont des absences et où l’adversaire en profite. Il y a beaucoup de confiance qui se perd quand on n’a pas de résultat. Et à l’inverse, quand on a les résultats, la confiance revient » explique l’entraîne bourguignon. A l’inverse, de la confiance il n’en manque pas côté dijonnais. En revanche, il faut éviter l’excès de confiance : « Il y a un équilibre à trouver dans tout ça. Un excès de confiance serait négatif. Il faut être très rigoureux, agressif, concerné et garder la complicité entre les joueurs. Il faut conserver les vertus que l’on dégage depuis un bout de temps. Si l’on garde ça, on aura de grandes chances de gagner quelques matchs encore » conclut Olivier Dall’Oglio.

Source : site officiel du DFCO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.