Coupe de la Ligue : le CDB subit la loi de Fleury

On savait la tâche très difficile pour le Cercle Dijon Bourgogne qui se rendait chez le champion de France en titre, Fleury les Aubrais pour y disputer un quart de finale de coupe de la ligue; il n’y a pas eu de miracle. Menées rapidement au score de plusieurs unités par des panthères revanchardes, après deux revers de suite pour elles face à Besançon et Brest, les Dijonnaises n’ont rien pu espérer et s’inclinent une nouvelle fois lourdement 34-23.

 

Contrairement aux apparences c'est bien Nze Minko et Fleury qui ont renversé Dijon © Nicolas GOISQUE/archives
Contrairement aux apparences c’est bien Nze Minko et Fleury qui ont renversé Dijon © Nicolas GOISQUE/archives

Remonté, Fleury démarre en trombe et inflige d’entrée un 5-0 qui fait mal aux bourguignonnes. Il faudra attendre plus de 8 minutes pour voir le CDB débloquer son compteur but avec une réalisation de Dyenaba Sylla.

Impuissantes

Le mal est donc fait d’entrée. Durant toute cette première période, l’avantage des banlieusardes orléannaises oscillera entre + 4 et +7. Pas grand chose à dire si ce n’est que l’on retrouve une fois de plus des arrières dijonnaises en difficultés en attaque et notamment aux tirs . Les « cadres » Skolkova ou Pidpalova ont encore une fois déçues 1/4 au final pour la première, 1/6 pour la seconde. Plus entreprenantes, Barbara Moretto ou Marie François connaîtront, elles, à peine plus de réussite avec 3/9 et 3/7; insuffisant face à une formation si bien armée sur toutes ses lignes. Si en plus le CDB manque les pénaltys qu’il obtient comme ce fut malheureusement le cas de Prouvensier puis de Skolkova en fin de première période alors on obtient un +6 tranquille pour Fleury à la pause (16-10,30′).

 

Une fin de saison bien longue

L’écart grimpe vite à+10 en seconde période (24-14,41′) avec une paire Niombla/Nze Minko impeccable à la baguette pour Fleury et une Audrey Bruneau également en verve (19/23 à elles 3). Dijon est condamné une fois de plus à limiter les dégâts face à un adversaire qui n’a plus qu’à gérer tranquillement sa fin de match. A ce petit jeu on notera pour Dijon le 4/4 de Joanna Lathoud, dont 3/3 au pénalty, en 26 minutes de jeu et le solide 4/5 de Marie Prouvensier

Joanna Lathoud réussit un 4/4 dont 3/3 au pénalty © Nicolas GOISQUE/archives
Joanna Lathoud réussit un 4/4 dont 3/3 au pénalty © Nicolas GOISQUE/archives

. Pour le reste c’est plus compliqué avec très peu d’arrêts pour les gardiennes  pas spécialement aidées par leur défense il est vrai. Et si le CDB ne « perd » que 10-9 les 20 dernières  minutes c’est que Fleury n’a pas forcé outre mesure. Le CDB quitte la dernière compétition qui comptait encore pour lui cette année sur une lourde défaite (34-23). On arrive sans doute à la fin d’un cycle avec ce groupe et les 4 dernières rencontres de la saison, si elles peuvent permettre au staff de faire des essais en vue de la saison prochaine,  risquent de sembler longues, bien longues à certaines.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.