DHC-Épinal : Retrouver de la confiance

Ce samedi à Trimolet aura lieu la 20ème journée de Ligue Magnus qui opposera Dijon et Épinal. Tout oppose ses deux équipes : pendant que l’une se bat pour obtenir la première place, l’autre se bat pour espérer rester en Magnus. L’enjeu du match est maigre, et il est difficile de savoir si les Ducs se seront remis de leur défaite de cette semaine . 

 

Pinto, l'homme fort du DHC, n'a pour l'instant jamais déçu, et doit continuer d'être étincelant en cette fin de saison ©Laurent Lardière/ Hockey Hebdo
Pinto, l’homme fort du DHC, n’a pour l’instant jamais déçu, et doit continuer d’être étincelant en cette fin de saison ©Laurent Lardière/ Hockey Hebdo

Soyons clair, les points acquis potentiellement par Dijon demain ne servent à rien. Le DHC a dit adieu aux play-offs (mathématiquement, il faudrait que les Ducs prennent deux points par rencontre jusqu’à la fin de la saison et que dans le même temps Amiens n’engrange qu’un seul point) et doit maintenant se focaliser sur les matchs très important à venir : ceux face aux concurrents directs. La situation est la suivante : en vue de la poule de maintien, le DHC est l’équipe ayant le moins de points, et de loin. Alors que Chamonix, Bordeaux et Lyon compte 13 points, Briançon  et le HCMAG  11 points, les hommes de Jonathan Paredes comptent seulement 2 petits points.

 

Reprendre confiance

Mais il reste 5 matchs à jouer au DHC, plus que toutes les autres équipes. Accueillant Epinal ce week end, et se déplaçant à Gap la semaine prochaine, ses deux matchs face à ses cadors doivent servir de préparation en vue de 10 jours décisifs pour le destin du club. Puisque après Gap, Dijon recevra Lyon, recevra ensuite Briançon, ira à Bordeaux et recevra Morzine, avant de finir l’année à Trimolet face à Chamonix après un déplacement à Pôle Sud. L’objectif de demain est donc de retrouver une spirale positive, et de montrer son meilleur visage. Sur le plan offensif où face à Lyon le manque d’efficacité a coûté cher ; sur le plan défensif, où lors des derniers matchs des erreurs aussi évitables que fatales ont été commises, notamment face à Lyon où les quatre buts sont inscrits sur des erreurs ; et sur le plan de la discipline, où malgré l’amélioration de ce point depuis quelques temps, le DHC reste l’équipe qui commet le plus de fautes, et de loin : tout doit être amélioré pour obtenir le maintien.

 

Dijon pourra compter sur Riendeau, meilleur pointeur de l'équipe avec 25 points © Laurent Lardière/ Hockey Hebdo
Dijon pourra compter sur Riendeau, meilleur pointeur de l’équipe avec 25 points © Laurent Lardière/ Hockey Hebdo

Épinal ne lâchera rien

Deuxième du classement juste derrière Gap, mais avec un match en moins, le vice-champion de France compte bien prendre sa revanche de l’année dernière, et pourquoi pas aller chercher le titre pour la première fois de son histoire. Invaincu à domicile, meilleure défense du championnat, équipe comptant le moins de défaites (derrière Gap car victorieux plusieurs fois en prolongations), quatre joueurs à 20 points ou plus (Ken Ograjensek, Anze Kuralt, Jan Plch, Dominik Fujerik). Ajoutez à cela l’un des meilleurs jeu de puissance de la Magnus (près d’un but inscrit en power play par match), et vous obtenez une équipe prête à participer au combat final pour soulever le trophée. Par conséquent on voit difficilement les Gamyos se faire surprendre à Trimolet comme ce fut le cas pour Rouen.

Mais ce ne sont que des statistiques, le DHC a déjà surpris, pourquoi ne le pourrait-il pas face à Épinal ? Ce qui lancerait une dynamique permettant d’enchaîner les victoires et de se maintenir en Ligue Magnus ? Nous n’en sommes pas encore là.

Rencontre ce samedi à 20h !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.