Grenoble-DHC : L’aventure s’arrête là

Les Hockeyeurs du Dijon Hockey Club ne disputeront pas une quatrième finale de Coupe de France. Hier les Ducs se sont inclinés 4-0 sur la glace de Pôle Sud face à Grenoble lors des demi-finales. Eliminé la semaine dernière de la Coupe de la Ligue, Dijon n’a maintenant plus que le championnat.

 

Dijon n'aura jamais réussi à trouver la faille © Laurent Lardière/ Hockey Hebdo
Dijon n’aura jamais réussi à trouver la faille © Laurent Lardière/ Hockey Hebdo

 

D’entrée les locaux imposent leur jeu. La pression est mise sur la défense dijonnaise, et Pintaric est mis en alerte plusieurs fois. Les Ducs réagissent à quelques moments, mais jamais de manière tranchante. La deuxième pénalité dijonnaise sera la bonne pour les Brûleurs de Loups. Chouinard effectue un beau travail avec le palet, fixe le gardien et livre le puck à  Labrecque qui se retrouve devant une cage ouverte.(1-0 ; 17’04)

 

Le deuxième tiers commence comme le premier. La supériorité grenobloise se fait sentir, et les Ducs peinent à inquiéter Mustukovs. Pour preuve, même lorsque Dijon se retrouve en 5 contre 3 et a l’occasion d’égaliser lorsque Barlock (pour charge contre la bande) puis Harty (pour crosse haute) rejoignent la prison cela ne suffit pas. L’attaque est stérile, et ne trouve pas de solutions face à une défense bien en place hier soir. Derrière, les Grenoblois mettent Pintaric à l’épreuve. 30’11, Bisaillon lance, Pinto repousse, mais derrière Lamirault reprend le puck au nez de tout le monde et fait le break (2-0). Le second but n’amènera pas une réaction des visiteurs, et ces-derniers prendront même deux pénalités, sans conséquences pour autant.

 

Même en power play les Dijonnais ont laissé les Brûleurs de Loups prendre les devants © Laurent Lardière/ Hockey Hebdo
Même en power play les Dijonnais ont laissé les Brûleurs de Loups prendre les devants © Laurent Lardière/ Hockey Hebdo

Le troisième tiers commence un peu mieux pour les Ducs qui semblent se réveiller. Grenoble va commettre plusieurs erreurs laissant Dijon en power play, mais Mustukovs est impérial, et l’attaque des hommes de Jonathan Paredes fait preuve d’imprécisions. Lors de la troisième infériorité grenobloise de ce tiers, les Ducs se font surprendre. Labrecque et Chouinard, encore eux, combinent bien, ce-premier trompe Pinto d’un joli lancé, et scelle l’issue de la rencontre. Deux minutes plus tard Chouinard aggrave le score contre des Dijonnais qui n’y sont plus. La loi du classement est respectée, ce soir Grenoble était au-dessus d’un Dijon qui a déçu. En dessous de ce qu’on pouvait espérer, surtout après les dernières prestations comme le déplacement à Rouen, les Dijonnais prennent une valise. Ce n’est  pas forcément bon pour le moral. Les Ducs doivent maintenant se consacrer au championnat pour espérer remonter au classement.

La première occasion sera ce samedi à domicile face à Angers (4ème au classement) à 20h !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.