Véore-Montoison – DFCO Féminin : se placer avant le choc

Si les filles du DFCO remportent leur match en retard dans la Drôme, ce dimanche à 14h30, elles reviendraient à un petit point du leader Marseille, qu’elles affrontent la semaine prochaine.

 

Laura Bouillot a de nouveau inscrit un doublé. Crédit: Nicolas GOISQUE
Laura Bouillot, meilleure scoreuse dijonnaise, devra encore faire trembler les filets pour aider son équipe – Crédit: Nicolas GOISQUE

Reportée début octobre à cause des conditions impraticables, la rencontre comptant pour la 4eme journée de Division 2 laissait les joueuses de Samuel Riscagli quelques rangs derrière.

Ce dimanche, elles ont enfin l’occasion de combler ce déficit, qui n’était de toute façon (et heureusement) que temporaire. Si le DFCO empoche les quatre points, il doublera le dauphin grenoblois, tout en mettant la pression sur l’OM, leader incontesté de sa poule grâce notamment à l’inoxydable Sandrine Brétigny.

Mais avant ce choc, les Dijonnaises doivent avoir la tête à Véore-Montoison et pas ailleurs. « Il ne faudra pas prendre cet adversaire à la légère, prévient Samuel Riscagli. Il reste sur deux victoires de suite, est capable d’aller battre Toulouse chez lui et a retrouvé toutes ses absentes. » Un relâchement serait en effet préjudiciable, et viendrait tâcher un parcours pour l’instant rêvé : hormis sa défaite à Grenoble (0-3), Dijon plane. Avec une série en cours de six victoires, la dernière en date contre Nivolas (5-0), tous les voyants sont au vert.

Intéressantes dans la construction, toujours portées vers le jeu, les Rouges ont trouvé des automatismes évidents et veulent avant tout développer un football de qualité. Preuve de l’effort de maîtrise : Dijon est l’équipe la plus fair-play du championnat avec seulement 6 cartons jaunes reçus.

Rester sur sa lancée, avant de jouer les deux premiers

Une sérénité bienvenue pour mener sa barque en D2 et s’immiscer, sans faire de bruit ou presque, dans le groupe des candidats à la montée. Car les coéquipières de Laura Bouillot (10 buts) le savent, elles sont désormais attendues. Par leur adversaire, mais aussi par leur entraîneur, qui n’a rien laissé au hasard avant ce match. « Véore joue sur un terrain compliqué, qui est petit et pas en très bon état. C’est un élément à prendre en compte sachant que nous sommes plus habitués à des surfaces synthétiques. Depuis jeudi, on s’est donc entraîné sur l’herbe du Parc des Sports pour s’habituer à la surface. »

« Ce sera inutile d’aller battre Marseille si l’on venait à perdre des points à Montoison »

Face à un adversaire en regain de forme mais qui occupe une modeste 9eme place sur 12, Dijon a toutes les raisons d’y croire. Mettre quatre points dans son escarcelle avant le déplacement dans la cité phocéenne, puis la réception de Grenoble en janvier, feraient beaucoup de bien. « On les prendra si on reste sérieux. Mais ce sera inutile d’aller battre Marseille si l’on venait à perdre des points à Montoison » lance, comme une ultime mise en garde, l’entraîneur dijonnais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.