Paris FC –DFCO : Balade bourguignonne dans la capitale

Ecrit par Nicolas Goisque Le 28 novembre 2015 à 02:11

Le DFCO s’impose tranquillement trois à zéro sur la pelouse de Charléty. Les hommes d’Olivier Dall’Oglio ont dominé le match de A à Z. Cette victoire leurs permet de se hisser en haut du navire de la Ligue 2.

 

Tavares a inscrit le triplé le plus rapide de la Ligue 2. Crédit: Nicolas Goisque

Tavares a de nouveau marqué ce vendredi. Crédit: Nicolas Goisque

La traversée de ce long fleuve tranquille commence dès l’entame de match. Pas le temps de se poser devant la télévision que Tavares, le meilleur buteur du club ouvre le score sur une passe de Diony (0-1 ,4’). Dijon monopolise le ballon, presse la défense parisienne et donc multiplie les occasions. L’entente entre les attaquants est indéniable. Rapide, Amalfitano centre de la droite en direction de Diony. L’attaquant bourguignon se défait de tout marquage, reprend le ballon de la tête. Thébaux se couche et sauve le ballon in extremis sur sa ligne (17’).

Lancé au pas de course ou plutôt de sprint, Dijon double la mise. Souquet se voit lancer par Sammaritano dans le dos de Cantini. Le latéral dijonnais accélère, fixe le gardien du Paris FC et décale Diony qui pousse le ballon paisiblement dans le but vide (0-2, 32’). Le rouleau compresseur est en marche. L’odeur de la première place du championnat est alléchante. Amalfitano, très actif à son poste, comme à son habitude, manque sa reprise de volée du gauche dans la surface. Gastien en profite et pique son ballon au premier poteau. Heureusement pour les parisiens, Thébaux est à la parade (35’). Ne faisant que retarder l’échéance…d’un naufrage total.

Dijon persiste et signe

Dijon est beaucoup passé par les côtés. ©Nicolas GOISQUE

Dijon est beaucoup passé par les côtés. ©Nicolas GOISQUE

Le début de la seconde période est à l’image de la première. Intense.  Paris n’y est pas du tout, laissant des espaces en défense. Ni une, ni deux, Romain Amalfitano en profite. Il percute plein axe, décale Bamba sur la gauche. Le latéral arme une frappe puissante à l’entrée de la surface de réparation. Le ballon se loge dans la lucarne de Thébaux (0-3, 52’). Le dix huitième du championnat est à sa place. Dépassé, incapable de produire du jeu, l’équipe ne se procure aucune occasion. En fin de rencontre, le président du Paris FC a demandé le renvoi de son entraîneur, Denis Renaud. Touché…coulé !

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du DFCO sur la page du club !

 

Une réponse à “Paris FC –DFCO : Balade bourguignonne dans la capitale”

  1. Lignier Laurent dit :

    Félicitations aux Dijonnais qui font plaisir à voir dans le jeu et qui marquent des buts ! Une saison alléchante pour l’instant, on ne voit pas ce qui pourrait les empêcher de poursuivre…Mais attention, la saison est encore longue, il faut vous battre sur chaque match et ne pas vous relâcher, sinon la sanction sera douloureuse…On y croit à la ligue 1, alors demain pour le derby bourguignon, on sera là pour vous pousser.

Commentez cet article