Nivolet-DFCO Féminin (0-1) : Dijon a évité le piège

Ecrit par Kevin Petit Le 18 octobre 2015 à 18:12

Après deux larges succès contre Flacé-Mâcon (7-0) et le FA Marseille (6-2), le DFCO féminin a poursuivi sa bonne dynamique en s’imposant sur le pelouse de Nivolet (0-1). Une courte victoire qui permet aux Dijonnaises de remonter au classement et de revenir sur les équipes de tête.

Laura Bouillot a inscrit son cinquième but de la saison. Crédit: Nicolas GOISQUE

Laura Bouillot a inscrit son cinquième but de la saison. Crédit: Nicolas GOISQUE

« Il faut que l’on enchaîne. On doit continuer à entretenir cette dynamique pour remonter au classement et revenir sur les équipes de tête », déclarait Samuel Riscagli avant la rencontre. Un objectif atteint ce dimanche après-midi sur la pelouse du promu Nivolet. Après un début de saison tronqué par deux matches reportés, les Dijonnaises ont réussi à enclencher la machine grâce à deux larges succès. En plus de l’aspect comptable, la bande à Laura Bouillot montaient en puissance dans le jeu. Un collectif qui pose de mieux en mieux son jeu et qui fait preuve de maîtrise. Mais à l’inverse des deux derniers matches, les Bourguignonnes n’ont pas été si flamboyante dans le jeu à Nivolet. « On ne va retenir que la victoire et les quatre points tant le contenu fut décevant » concède Samuel Riscagli à la fin du match. Les coéquipières de Justice Pacaud avaient la maîtrise du ballon mais elles n’arrivaient pas à conclure faute de précipitation et de justesse technique dans les choix.

Adeline Rousseau et la défense dijonnaise ont su se montrer solide. Crédit: Nicolas GOISQUE

Adeline Rousseau et la défense dijonnaise ont su se montrer solide. Crédit: Nicolas GOISQUE

Une défense solide

Malgré des difficultés dans le jeu, le DFCO parvient à concrétiser une occasion en première période. A la suite d’une belle action collective, Justine Pacaud sert Laura Bouillot qui ouvre le score et marque son cinquième but de la saison (0-1, 22e). Cette fois-ci ce n’est l’attaque dijonnaise qui fait la différence « La cohésion du groupe à fait la différence. Les filles ont montré de solidarité et de pugnacité. L’équipe à du caractère et à démontré qu’elle est difficile à bouger ! ». Autre point de satisfaction pour l’entraîneur dijonnais, la solidité de sa défense. Une défense qui avait « encore des progrès à faire » a su garder sa cage inviolée. Un point qui ravi le coach dijonnais « Nous avons su rester solide et ne pas prendre de but, et c’est là ,un élément notable et remarquable ». Mais pour Samuel Riscagli, il ne faudra pas reproduire ce genre de performance, et notamment dès dimanche prochain face à Aurillac-Arpajon « Il faudra montrer un autre visage la semaine prochaine face à Aurillac et ne pas oublier de jouer et d’imposer notre style ».

Commentez cet article