DFCO Féminin-FA Marseille (6-2): Dijon est bel et bien lancé

Pour le compte de la 5e journée de deuxième division, le DFCO Féminin disputait la seulement son troisième match de la saison. Deux semaines après avoir corrigé Flacé-Mâcon, Dijon confirme et enchaîne une seconde victoire de suite en venant à bout du FA Marseille (6-2). 

 

Laura Bouillot a de nouveau inscrit un doublé. Crédit: Nicolas GOISQUE
Laura Bouillot a de nouveau inscrit un doublé. Crédit: Nicolas GOISQUE

Le mot surprenant est adéquate pour décrire le début de saison du DFCO féminin. Après cinq journées de championnat, les Dijonnaises n’ont joué que trois matches. Et le troisième a été disputé ce dimanche après-midi à domicile contre le FA Marseille. Avec un début de saison très perturbé, Dijon devait parvenir enfin à lancer sa saison en enchaînant une seconde victoire de suite. Une nouvelle fois, les Dijonnaises ont montré de belles vertus offensives et se sont appliquées à bien faire circuler le ballon.

Un pressing haut et du jeu

Notamment grâce à une première période de qualité et bien maîtrisée, Dijon s’était rapidement mis à l’abri. D’entrée de jeu, les joueuses de Samuel Riscagli imposent un pressing intense gênant la relance marseillaise. Après deux tentatives non cadrées, Bouillot, lancée dans le dos de la défense par Cuynet, s’en va tromper Terpend (1-0, 6e). Marseille est en difficulté sur chaque attaque des Rouges et manque de maîtrise pour relancer proprement. En face, Dijon joue son football fait de possession et de jeu sur les couloirs. Le match est à sens unique et le DFCO parvient à à creuser l’écart peu après la demi-heure de jeu grâce à un lob de Bouillot (2-0, 32e). Peu de temps après, Bultel inscrit le troisième but à la suite d’un magnifique mouvement collectif (3-0, 38e). La note aurait pu être plus salée mais Dijon a déjà une avance confortable. Les Marseillaises semblent incapable de poser des problèmes à la défense dijonnaise.

Dijon s'est montré efficace offensivement. Crédit: Nicolas GOISQUE
Dijon s’est montré efficace offensivement. Crédit: Nicolas GOISQUE

Un relâchement en seconde période

Ce scénario se répète en seconde période. Dijon a le ballon et la maîtrise tandis que Marseille subit et n’arrive pas à ressortir. La rencontre semble même être définitivement pliée en tout début de deuxième mi-temps lorsque Pacaud inscrit le quatrième but dijonnais (4-0, 54e). Mais avec cette avance et le manque de rythme, Dijon va baisser le pied à la fois dans le jeu et la concentration. Une baisse de régime qui permet aux Marseillaises de se réveiller et de revenir dans la partie grâce à deux buts en dix minutes (4-2, 69e et 79e). La tension monte d’un cran, Marseille se met à y croire mais Dijon finit bien et enfonce le FAMF. Chanudet puis Cuynet, d’une frappe splendide qui se loge dans la lucarne, permettent au DFCO d’alourdir la marque (6-2, 84e et 90e). Un succès qui fait du bien pour le moral  et qui va donner de la confiance à un groupe qui continue sa montée en puissance vers un podium voir pourquoi pas une montée.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.