Tours FC – DFCO : l’occasion de s’envoler ?

Opposé au Tours FC ce lundi soir (20h30), le DFCO a l’occasion de créer un premier gros écart en tête du classement de la Ligue 2. En cas de victoire en Indre-et-Loire, les Dijonnais prendraient six points d’avance sur leur dauphin messin et surtout neuf (!) sur le Clermont Foot de Corinne Diacre, quatrième. Et ce, alors que nous ne sommes qu’au soir de la 10ème journée de championnat.

 

©Nicolas GOISQUE
©Nicolas GOISQUE

Les semaines se suivent et se ressemblent pour le DFCO. Alors que l’équipe d’Olivier Dall’Oglio doit encore patienter quelques heures avant d’avoir le loisir de fouler la pelouse plutôt médiocre du Stade de la Vallée du Cher (11ème pelouse du championnat selon le site MaLigue2), ses poursuivants directs au classement ont une nouvelle fois eu le plus grand mal à grappiller des points sur le leader dijonnais. Si le FC Metz est provisoirement revenu à trois longueurs en allant gratter un match nul à Brest (1-1), Bourg-en-Bresse et Créteil (3ème et 4ème avant cette journée) ont tous deux été défaits.

Conséquence directe au classement ? Les Dijonnais peuvent prendre neuf points d’avance sur le nouveau quatrième, Clermont. Un écart de point qui ressemblerait fort à un petit matelas pour les côte-d’oriens.

 

Tours est loin d’être impérial chez lui

 

©Nicolas GOISQUE
©Nicolas GOISQUE

Mi-figue mi-raison depuis le début de la saison, le visage de l’équipe entraînée par Marco Simone est encore moins reluisant sur ses terres. 18ème équipe du championnat à domicile, le Tour FC  affiche un bilan bien mitigé quand il s’agit de jouer sur sa pelouse. Ayant accueilli deux défaites (Créteil et Bourg-en-Bresse) et un match nul (Red Star) pour une seule victoire contre l’AJ Auxerre, le Stade de la Vallée du Cher est loin d’être une forteresse imprenable. Une occasion à saisir pour  des Dijonnais qui, à l’inverse, cartonne hors de leurs bases puisqu’ils restent sur deux succès probants à Sochaux (1-0) et à Valenciennes (3-1).

Quelque peu décriés pour leur manque de réussite à l’extérieur lors du dernier exercice, nuls à Brest et Tours (justement) et défaite à l’AC Ajaccio, les Dijonnais ont l’occasion ce soir de montrer les progrès qu’ils ont pu effectuer durant l’inter-saison.

 

Crhistopher Jullien, le serial-buteur, suspendu

 

©Nicolas GOISQUE
©Nicolas GOISQUE

Si le DFCO fait figure de meilleure attaque en ce début de saison (18 buts), il devra se passer de son meilleur buteur Christopher Jullien (5 réalisations) qui a écopé de son troisième carton jaune en moins de dix rencontres contre Laval le week-end dernier. De quoi laisser le champ libre aux « vrais » attaquants de métier tels que Tavares, Bela ou encore Amalfitano.

Face à une défense tourangelle athlétique (1m83 de moyenne), le petit gabarit de Jérémie Bela, déjà auteur de deux buts depuis le début du championnat, pourrait d’ailleurs faire des ravages. De même que celui de Frédéric Sammaritano, véritable maître à jouer de la formation dijonnaise.

Quoiqu’il en soit, malgré l’absence de l’ancien auxerrois, les Côte-d’Oriens abordent ce match avec le plein de confiance et se placent logiquement en position de favoris face à une équipe de Tours en manque de repère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.