Vincent Hanrion : Cycliste, cinéphile et aventurier !!

29 ans, photographe et graphiste de formation, Vincent  hanrion habite en Bourgogne à Savigny-Lès-Beaune où il a fondé son association Cinécyclo qui compte aujourd’hui une cinquantaine de membres. Premier voyageur cinécycliste de son association, il gère aujourd’hui une équipe de 5 autres voyageurs à vélo préparant leur Cinécyclo Tour pour 2017 (Burkina / Panamericaine). Dans un premier temps il parcourra dès novembre 3000 km au Sénégal pour amener en vélo le cinéma dans les moindres recoins du pays. Venez découvrir ce projet lors des écrans de l’aventure le vendredi 9 octobre à 10h30 et en attendant Vincent vous en dit quelques mot ci-après

 

Les origines du projet Cinécyclo :

 

Vincent, fondateur de Cinécyclo ©Cinécyclo   2015 © Vincent Hanrion
Vincent, fondateur de Cinécyclo ©Cinécyclo 2015 © Vincent Hanrion

Au départ il y a une envie : celle de partir pour un voyage au long court. Cela remonte à mi-2013, époque où je vivais à Québec. Quitter le train-train quotidien pour faire de sa vie, une aventure riche de rencontres, de sport et d’émotions, me tentait de plus en plus. Quelques festivals de films d’aventures, de nombreuses sessions d’escalades, de voyages à pied, à vélo ou en auto-stop et deux hivers à vélo (30km quotidien par -20°C à Québec et record à -37°C) finissent par me convaincre : j’aime ça ! Ma décision est prise, à la fin de mon contrat, je m’embarque pour 6 mois de voyage à vélo quelque part à dans le monde.
Seulement voilà, ce n’est pas ma première passion, une autre s’exprime de plus en plus, ne demandant qu’à se cristalliser sous la forme d’une nouvelle histoire (culturelle et créative cette fois ci) : le cinéma.
Cet amour du 7e art, j’ai finalement décidé de l’emmener dans mes bagages sous la forme d’une sélection de films à partager sur la route. Une monnaie d’échange à partager dépassant la sphère du voyageur solitaire pour gagner celle des communautés croisées et des habitants de régions isolées : un cinéma itinérant à vélo.

 

Projection à Saint-Vincent des Près (71) ©Cinécyclo   2015 © Vincent Hanrion
Projection à Saint-Vincent des Près (71) ©Cinécyclo 2015 © Vincent Hanrion

Le Cinécyclo tour du Sénégal (#CTS2015)
Partir oui, mais où ? Faire un tour de l’Afrique me tentait bien, mais je tenais à bien connaître la population, le répertoire cinématographique et le territoire que je m’apprêtais à parcourir (exigence qu’il m’aurait été difficile de satisfaire sur un tour du continent). Un premier voyage de 3 mois en 2014 m’aura ainsi permis de mieux cibler les problématiques locales, d’éventuels partenaires et commencer l’apprentissage du Wolof. C’est donc 3000 km de bitume et de piste en latérite qui m’attendent au Sénégal du 15 novembre au 1er juin prochain pour offrir 40 soirées de projections cinéma.

 

Quelle monture ?

ba, membre Cinécyclo à Dakar, devant la Made In Sénégal ©Cinécyclo   2014 © Vincnet Hanrion
ba, membre Cinécyclo à Dakar, devant la Made In Sénégal ©Cinécyclo 2014 © Vincnet Hanrion

Le choix du vélo me fut presque imposé par le poids et l’encombrement du matériel de projection (relativement imposant car il devait convenir à une audience de 200 personnes). Par ailleurs, il me fallait emporter de quoi générer de l’électricité pour être totalement autonome, première contrainte technique qui m’aura permis de mettre au point (avec bon nombres de bénévoles et partenaires dont Aravisenergie et Electricpedals) une génératrice électrique à pédales. Au total, c’est une trentaine de kilos en plus de matériel qu’il me fallait emporter par rapport à un vélo tour du monde classique. J’ai donc fait le choix de m’équiper d’un Compact Messenger Douze-Cycles. Un vélo-cargo de 23 kilos conçu et assemblé en Côte d’Or, capable de soutenir une charge de 200kg (poids du cycliste compris) : un pari un peu fou dans la communauté cycliste ! Les premières tournées (Savigny > La Cluzat AR/ Savigny > Clermont-Ferrand AR et bon nombre de Savigny > Dijon AR) furent sans équivoque : le Cinécyclo (nom donné à ce vélo cinéma) est lourd ! 86 kilos au total comprenant le poids du vélo, de l’équipement du cycliste, de l’eau + les extras projections et génératrice électrique.

Vélo-cargo Douze-cycles utilisé pour le #CTS2015 ©Cinécyclo   2015 © Vincent Hanrion
Vélo-cargo Douze-cycles utilisé pour le #CTS2015 ©Cinécyclo 2015 © Vincent Hanrion

Quand on sait que le poids conseillé pour ce type de voyage oscille entre 40 et 50 kilos, on peut d’ores et déjà imaginer que quelques suées m’attendent. Quant à l’assistance électrique, je ne peux pas compter dessus ayant besoin de toute mon électricité pour les soirées de projections et ne voulant pas m’encombrer (en plus) d’équipement solaire.

 

Soutenir Vincent et Cinécyclo

Une seule adresse à retenir : fr.ulule.com/cinecyclo-tour ! Soutenez son projet d’aventure solidaire et parlez en autour de vous ! (livre et dvd en prévente). Merci pour eux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.