DFCO Féminin-Mâcon (7-0) : Une victoire prometteuse

Ce dimanche, les féminines du Dijon Football Côte-d’Or disputaient leur premier match de la saison à domicile. Face au promu, Flacé-Mâcon, les Dijonnaises ont fait parlées la poudre et se sont largement imposées (7-0). Même si tout n’a pas été parfait dans le jeu, les coéquipières d’Amandine Soulard continuent de progresser.

 

Amandine Soulard a livré une grosse prestation. Crédit: Nicolas GOISQUE / archives
Amandine Soulard a livré une grosse prestation. Crédit: Nicolas GOISQUE / archives

Deux semaines après un premier match encourageant mais perdu à Grenoble (3-0), les joueuses de Samuel Riscagli voulaient réagir et prendre les quatre points. « Il fallait prendre les quatre points pour lancer notre saison » concédait Sameul Riscagli à la fin de la rencontre. C’est chose faite après une rencontre largement dominée et maîtrisée contre Flacé-Mâcon. Jamais inquiétées durant les quatre-vingt dix minutes, les Dijonnaises ont montré toutes leurs qualités techniques mais aussi que la marge de progression était encore intéressante.

Amandine Soulard au top

Cette formation, qui a été largement retravaillée durant le mercato, commence à mieux se trouver sur le terrain et arrive à mieux mettre en place son football fait de passes courte et de jeu au sol.« On commence à avoir des automatismes. Mâcon nous a permis de régler nos détails. Les complémentarités commencent à se former et c’est intéressant » déclare Samuel Riscagli. Dans ce derby, sur le papier du moins, il n’a pas fallu attendre longtemps pour que le DFCO se mette à l’abri. A l’inverse d’il y a deux semaines, les Bourguignonnes se sont montrées efficaces. En moins d’un quart d’heure, Bultel d’une frappe surpuissante à l’entrée de la surface (4e) puis Corne sur un corner permettent à Dijon de faire le break (2-0, 12e). Au-dessus sur tous les plans, le DFCO peut voir venir dans ce match et fait parler sa maîtrise technique. Pleines d’envie, les visiteuses n’arrivent pas à conserver le ballon et jouent très bas. Le match tourne rapidement à une attaque-défense. Mâcon n’arrive pas à réagir et à poser des problèmes à la défense dijonnaise. Des Dijonnaises qui arrivent à bien écarter le jeu et profitent de la grande activité des deux latérales, Soulard et Derré. Très active sur son couloir gauche, Amandine Soulard, a réalisé une performance de grande qualité que ce soit sur le plan offensif ou défensif.« Pour nous c’est une joueuse plus, elle a 150 matches de Ligue 1 dans les pattes. On voit tout de suite que c’est quelqu’un qui vient de l’étage au-dessus. Elle apporte toute son expérience et sa grinta. C’est la plus active sur le terrain alors que ce n’est pas la plus jeune. C’est un exemple pour les autres » souligne l’entraîneur dijonnais.

Laura Bouillot a inscrit ses deux premiers buts de la saison. Crédit: Nicolas GOISQUE / archives
Laura Bouillot a inscrit ses deux premiers buts de la saison. Crédit: Nicolas GOISQUE / archives

De la maîtrise et des buts

Peu avant la demi-heure de jeu, Bultel plie définitivement la rencontre en inscrivant le troisième but des rouges (3-0, 28e). Dijon rentre donc au vestiaire avec cette avance de trois buts. Pour autant, Samuel Riscagli n’était pas satisfait de ce premier acte « Je regrette la première période que l’on a fait. On a oublié de jouer. Je pense qu’on était crisper par l’enjeu de prendre quatre points pour lancer la saison ». Au retour des vestiaires, il faut attendre un quart d’heure pour que Dijon reprenne sa marche en avant. En cinq minutes, Serrano puis Bouillot enfonce définitivement Flacé-Mâcon et creusent un peu plus l’écart (63e, 67e, 5-0). La fin de match est pénible pour le promu qui craque complètement sur le plan physique et moral. Dijon déroule et impose sa maîtrise. Les situations se multiplient et la ballon continuent de naviguer dans la surface macônnaise. En fin de match, Pacaud (78e) puis une nouvelle fois Bouillot (85e) rajoutent de l’ampleur au tableau d’affichage (7-0). Une deuxième période plus prolifique et qui a été plus intéressante pour l’entraîneur côte-d’orien « En deuxième mi-temps, on a fait preuve de plus de maîtrise collective. On a trouvé plus d’espaces et d’intervalles nécessaire pour marquer. Cette fois-ci on a été plus efficace, donc je pense qu’on s’est rassuré aujourd’hui ». Une prestation prometteuse qui laisse entrevoir un futur très intéressant pour ce groupe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.