Cherbourg-DBHB : Dijon attendu de pied ferme

Auteur d’une première prestation en demi-teinte la semaine dernière contre Limoges, Le DBHB se déplace ce vendredi à Cherbourg. Attention danger; les Normands ont également de grosses ambitions. l’an dernier il avaient joué les play-offs d’accession et quand on y prend goût… Chantereyne, le gymnase Cherbourgeois est un vrai chaudron et sa capacité a été porté à 2500 places durant l’été. Bref Dijon est attendu et l’on en saura sans doute un tout petit peu plus sur sa capacité à jouer un rôle intéressant dans cette PRO D2 sur le coup des 22 heures.

 

Cherbourg-DBHB un match à suivre en direct ce soir sur DIJON-SPORTnews

 

David Chanussot a été la bonne surprise de la première journée © Eric Bontemps/archives
David Chanussot a été la bonne surprise de la première journée © Eric Bontemps/archives

Cherbourg est un candidat à la montée, quoi qu’il en dise et c’est donc un premier choc qui attend Jackson Richardson et ses troupes. Sébastien Leriche, entraîneur de Cherbourg prévient  : « Dijon ne se cache pas en annonçant qu’il veut jouer les premiers rôles cette saison et voudra confirmer sa première victoire dans notre salle. Mais nous aussi avons l’occasion de lancer une dynamique positive. Chantereyne va être plein et on compte en faire une citadelle imprenable. »

 

Montrer autre chose

Alors pour espérer ramener trois points de ce long déplacement en Cotentin, il faudra pour les partenaires du capitaine Stojinovic, montrer beaucoup plus de constance que face à Limoges. Dans ses bons passages, le DBHB avait montré de jolis promesses; mais de gros passages à vide et des performances individuelles en deçà de celles attendues avaient également mis à jour le chemin restant à parcourir. Pour Pierrick Naudin: « C’est le premier gros test, il est difficile d’aller gagner dans ce chaudron, on va voir comment on est capable de réagir collectivement dans la difficulté. On a hâte d’y être, ce sont des matchs intéressants à jouer ». Richardson avait pointé après Limoges le déséquilibre gauche droite de son équipe, gageons que tout ceci aura été travaillé tout au long de la semaine.

 

Cherbourg, c’est du lourd

Demi-finaliste des play-off l’an dernier pour sa première année en Pro D2 la JS Cherbourg Manche Handball avait surpris tout son monde. Aujourd’hui l’objectif avoué du club est de pérenniser son équipe première à ce niveau, mais Sébastien Leriche précise:  » Tout comme l’année dernière, si une brèche s’ouvre pour jouer les playoffs, nous ne refuserons rien. Nous sommes des compétiteurs avant tout« .

Jackson Richardson a travaillé cette semaine pour rééquilibrer son équipe   © Eric Bontemps /archives
Jackson Richardson a travaillé cette semaine pour rééquilibrer son équipe © Eric Bontemps /archives

l’effectif a subit pas mal de bouleversements avec les arrivées notamment de la paire de gardiens formée par  Laszlo Fulop , le hongrois en provenance de Sélestatet  Vilius Rasimas le  lithuanien en provenance de la D1 polonaise; mais aussi d’Itsvan Redeï, ancien dijonnais qui arrive de Cesson ou encore de Bastien Khermouche, champion de France de Pro D2 avec Ivry l’an dernier, liste non exhaustive. D’entrée ce collectif est allé s’imposer à Billère. L’an dernier le DBHB était reparti bredouille de son déplacement dans la manche (27-22) Voilà Dijon plus que prévenu !!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.