Une entrée corsée à la maison pour le CDB

Battu à Nîmes la semaine dernière pour son premier match de LFH de la saison, le Cercle Dijon Bourgogne joue son premier match à domicile ce samedi contre Nice. Les azuréennes n’avaient pas vraiment réussit aux dijonnaises la saison dernière en leur infligeant deux cinglantes défaites (-17 à Nice  -7 à Dijon). Il faut dire que l’effectif des niçoises est impressionnants sur le papier.

 

Il y a fort à parier que la formation niçoise qui se présentera sur le parquet du palais des sports ce vendredi soir n’aura pas grand chose à voir avec celle que les Dijonnaises ont affronté en préparation à Lomme pour un match nul. Beaucoup de cadres niçoises avaient été ménagées sans que l’on n’en sache trop sur leur état physique.

 

La performance de l'attaque dijonnaise face à Beatrice Edwige et ses coéquipières est l'une des clefs du match © Nicolas GOISQUE/archives
La performance de l’attaque dijonnaise face à Beatrice Edwige et ses coéquipières est l’une des clefs du match © Nicolas GOISQUE/archives

S’imposer chez soi

Quoiqu’il en soit, les coéquipières de Béatrice Edwige, élue récemment meilleur défenseur de la saison dernière, devraient présenter une opposition bien plus solide pour ce match de LFH. Battues d’entrée sur leur terrain par le champion en titre Fleury 21-28), il est vrai sans leurs internationales Lacrabère ou Darleux, mais avec la Hongroise Hornyack et l’islandaise Knutsdottir, elles auront à coeur de réagir face à Dijon. Côté CDB, on est bien conscient des lacunes affichées à Nîmes (repli défensif défaillant en début de seconde période, difficultés en attaques placées et aux tirs). Dijon a de l’ambition cette année et doit donc se montrer intraitable à la maison. Gageons que le coach Christophe Maréchal saura motiver ses troupes et qu’avec l’appui du public, les coéquipière de Marie Prouvensier, nommée pour sa par meilleure ailière droite du dernier exercice, les dijonnaises donneront tout pour maîtriser l’armada niçoise.

 

Répondre présentes

Une victoire sur Nice passera forcément par une grosse performance. Christophe maréchal, on le sait compte beaucoup sur ses cadres parmi lesquelles les internationales dijonnaises  » Je compte sur elles dans les deniers quart d’heure ou dans les moments où l’équipe perd pied quant on prend -3 ou – 4, là où il faut des individualités qui ont des qualités, qu’elles ont. Elles doivent nous apporter régularité mais aussi quelques exploits« .

Dijon doit retrouver ses vertus défensives habituelles © Nicolas GOISQUE/archives
Dijon doit retrouver ses vertus défensives habituelles © Nicolas GOISQUE/archives

Tout ne repose pas bien sûr sur quelques joueuses et Dijon aura besoin de ses valeurs historiques de solidarité et de coeur notamment en défense. Léa Terzi la capitaine dijonnaise compte aussi sur les jeunes pousses du club pour pousser le groupe vers le haut. Le CDB a quelque peu raté la première marche nîmoise et nous doit une revanche. On ne demande que ça !!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.