AC Ajaccio – DFCO : lever de rideau !

Enfin ! La Ligue 2 reprend ses droits ce vendredi 31 juillet, après deux mois d’arrêt. Et pour ce faire, le DFCO se déplace sur le terrain de l’AC Ajaccio, ce qui ne sera pas une mince affaire.

 

Olivier Dall'Oglio était souriant lors de cette première conférence de presse d'avant match. Crédit Nicolas GOISQUE
Olivier Dall’Oglio était souriant lors de cette première conférence de presse d’avant match. Crédit Nicolas GOISQUE

Les passionnés de football trépignent d’impatience tels des gamins avant d’ouvrir leurs cadeaux de Noël. Oui, ça y est, le moment tant attendu est arrivé. Le championnat de deuxième division (re)commence. Sésame, ouvre-toi ! Les Bourguignons se lancent donc à la conquête de la victoire face à des Corses qui se sont sauvés de justesse en Ligue 2 la saison dernière (17ème). Autrement dit, le match sera compliqué (contexte particulier oblige). Il faudra faire preuve de rigueur défensive et résister à ce que Dame Nature nous inflige depuis des semaines, la canicule.

Droit au but !

Attribuer cette expression marseillaise à l’équipe d’Olivier Dall’Oglio serait aller vite en besogne. Car bel et bien, le DFCO manque de réalisme. C’était déjà le cas la saison dernière, et cette année les vilains défauts ne semblent pas encore gommés. Il n’y a qu’à regarder les matchs de préparation, les Côte-d’Oriens ont manqué à plusieurs reprises des occasions de but qui auraient pu changer le dénouement des rencontres. Cependant, Olivier Dall’Oglio dresse un bilan positif de cette préparation : « Le bilan est assez positif. Les nouveaux sont dans de très bonnes dispositions. Je pense que la cohésion s’est faite assez rapidement. C’est une chose primordiale. J’ai ressenti tout de suite un état d’esprit tourné vers le travail. Sur les matchs amicaux, j’ai fait pas mal de tests et de turnovers afin d’essayer différents systèmes. Cela m’a donné une idée pour la suite« . Mais là, ce n’est plus pareil. Les choses sérieuses commencent. Ce sera surement l’occasion de voir les nouvelles recrues à l’œuvre et nous pourrons jauger un peu plus la qualité de ce groupe.

Détermination

Finie la période de préparation, désormais place à la compétition. Crédit Nicolas GOISQUE
Finie la période de préparation, désormais place à la compétition. Crédit Nicolas GOISQUE

Le capitaine du DFCO, Cédric Varrault, a clairement affirmé les intentions de son équipe pour ce match : « On a envie de faire un résultat positif. On devra être difficiles à manœuvrer. On est prêts et déterminés ». Les Dijonnais pourront donc compter sur leur meneur d’hommes. À 35 ans, « l’ancien » n’est toujours pas rassasié concernant le football : « Pour l’instant, je me sens bien physiquement pour continuer à jouer et surtout à prendre du plaisir ». Entendu. Et cette année, l’ancien joueur de Nice ou encore de Saint-Etienne évoluera dans un groupe rajeuni : « Ces jeunes joueurs amènent une certaine fraîcheur dans le groupe. Il faut allier fraîcheur et expérience. C’est un pari. Quand on commence une saison, tout n’est pas réglé. On va se tourner vers la compétition, on sait que ce sera un moment de vérité. On attend des réactions de la part des joueurs et du collectif. C’est passionnant ! » explique l’entraîneur dijonnais.

Ajaccio, repartir sur de bonnes bases

Bien débuter la saison est primordiale. Crédit : Nicolas GOISQUE / archives
Bien débuter la saison est primordiale. Crédit : Nicolas GOISQUE / archives

Que ce fût dur ! Le maintien en Ligue 2 des Corses s’est joué à… un petit point (41 points contre 40 pour Orléans). Mais à présent, c’est du passé. Au mercato, l’équipe du président Luciani s’est renforcée. On peut donc dénombrer l’arrivée de six nouvelles têtes : Zié Diabaté, Anthony Lippini, Zakaria Diallo, Christophe Vincent, Rayan Frikèche, Riad Nouri et Riffi Mandanda, le petit frère de Steve Mandanda. Et bien sûr pour encadrer les nouveaux, l’AC Ajaccio pourra compter sur l’indéboulonnable Johan Cavalli, qui attaque sa cinquième saison au club. Cette équipe sera donc plus dangereuse cette saison pour Olivier Dall’Oglio : « Ajaccio n’aura pas la même figure que l’année dernière. Ils semblent plus armés pour la Ligue 2 et je pense que c’est une équipe qui risque de faire parler d’elle. L’année dernière, la déception de la descente n’a pas du tout été digérée par certains joueurs. Il y a eu des changements et je pense que cette équipe est plus armée pour les luttes plus difficiles de la Ligue 2« . Côté matchs de préparation, les Corses en sont à une victoire, deux défaites et un nul, des résultats en demi-teinte. Mais peu importe le score des répétitions générales. Vivement vendredi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.