Roller de Vitesse –  les Championnats de France sur Piste

Situé au bord du bassin d’Arcachon, le site de Gujan Mestras, qui accueillait les championnats de France sur Piste de roller de vitesse du 3 au 5 juillet dernier, est enchanteur. Disputés sous un soleil d’été, et une chaleur  caniculaire, ces championnats de France ont un goût de vacances ; enfin uniquement pour l’ambiance, car au niveau des compétitions, des entraîneurs ou des patineurs, il n’y a aucun doute, ils sont tous venus pour en découdre.

 

Les organismes souffrent de la chaleur, des nuits difficiles, des programmes chargés et surtout des courses où les enjeux, le stress et le niveau sont au rendez-vous !

SONY DSC
SONY DSC

 

Piste atypique et technique

La piste de Gujan Mestras propose un format « à l’ancienne » avec deux virages relevés incurvés. Le patinage, les trajectoires, les placements sont très spécifiques. Les patineurs ont trop peu d’occasion de la pratiquer. Les premières courses s’en ressentent et les maladresses enchaînent parfois avec les coups de génie. On est loin des pistes normées, accessibles et aseptisées. Il faut être rapide, technique, malin, savoir utiliser les forces et faiblesses de l’autre pour s’imposer. Autant dire que les Dijonnais, ne disposant pas d’infrastructures de ce type, manquent de pratique. Mais le spectacle est au rendez-vous !

 

Doucelin Pédicone a une fois de plus tiré son épingle du jeu  © AM Sports
Doucelin Pédicone a une fois de plus tiré son épingle du jeu © AM Sports

Doucelin Pédicone tire son épingle du Jeu

À ce petit jeux, les Dijonnais s’en sortent donc plus ou moins bien. Chez les cadets, Doucelin Pedicone manque un peu de réussite dans une catégorie où les 4 premiers sont tous Champions d’Europe, mais il prend deux belles 2e place sur le 500 m et le 10 km à élimination. Il assure ainsi sa sélection pour les championnats d’Europe qui se dérouleront à Worlg (AUTRICHE) du 19 au 26 juillet prochains. La piste autrichienne, plus accessible, lui avait plutôt bien réussi lors de la dernière Coupe d’Europe où il s’était imposé en sprint et en fond. Affaire à suivre… Lucas Lamirand, réalise des très belles courses pour sa 1ère année cadet. 5e du 500 m et 4e du 10 km à points.

 

Zoé Rémy réussit 2 podiums  en D2  © AM Sports
Zoé Rémy réussit 2 podiums en D2 © AM Sports

Les séniors D1 plus en difficulté ; les D2 au top

Chez les seniors (D1), Elphège Pedicone réalise des belles courses dans une catégorie dominée par Alexis Contin, 10 fois champion du monde. Il prend notamment une belle 13e place sur le 15 km à élimination. Charly Grillon, plutôt coutumier des marathons, reste en difficulté sur cette piste mais progresse course après course et décroche plusieurs fois sa qualification en D1. Il passera même deux tours sur le 500 m en sortant en ¼ de finale. En D2,  Thomas Viel accumule les podiums, 2e du 1000 m, 2e du 500 m et 2e du 10 000 m à points. Zoé Remy lui emboîte le pas, 2e du 500 m et 3e du 5000 m à points.

 

Apprentissage pour  les plus jeunes

Opaline Pedicone (Minimes Filles), Thomas Ridolfi (Minimes Garçon), Lise Auvray (Poussines) et Alexis Ridolfi (Poussins) restent en difficulté face à des pelotons denses et ne trouvent pas leurs marques. Mais ils ne déméritent pas en restant toujours combatifs et en donnant le maximum.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.