La Dijon Dream Team au bout de son rêve

Ecrit par Nicolas Goisque Le 25 juin 2015 à 15:01

L’équipe dijonnaise Dijon Dream Team, qui se préparait depuis plusieurs mois, est allée au bout de son rêve et au bout de l’effort en réalisant « La Traversée ». Ce challenge créé il y a deux ans par le Team Salomon a pour objectif de rallier Chamonix – Briançon, soit 203 km et 13000 m de D+, en moins de 50h00. Jusqu’à présent, seules deux équipes sur 14 étaient arrivées au terme de ce périple, et les Dijonnais Denis Royet, Damien et  Thomas Paris ont non seulement terminé dans les délais mais ils ont établi le nouveau record amateur de l’épreuve avec le temps de 43h 26min. Voici le récit que nous a communiqué la Dijon Dream Team !!!

 

Thomas, Denis et Damien, la Dijon Dream Team © DDT

Thomas, Denis et Damien, la Dijon Dream Team © DDT

Des atouts indispensables

La force de cette équipe, c’est la fraternité et l’esprit de solidarité qui animait ces trois amis. Ils ont dû mettre en pratique cette devise célèbre « un pour tous, tous pour un », car l’originalité du challenge est que l’équipe doit arriver au complet. Si l’un des trois s’arrêtait, l’aventure pour le team était terminée. Alors ils ont pris soin les uns des autres, évité les pièges de la fatigue, de la douleur et du sommeil, pris les décisions ensemble et assumé leurs erreurs de parcours ensemble (et il y en eu plusieurs …), ils ont su calmer le jeux quand l’un d’entre eux était en difficulté, se rassurer mutuellement quand le doute s’installait. Un autre atout était l’homogénéité de l’équipe, ceci a évité la frustration d’un éventuel plus faible ou plus fort et tout au long du périple l’équipe est restée compacte sans qu’aucun coureur ne soit esseulé.

 

L'assistance une composante essentielle !! © DDT

L’assistance, une composante essentielle !!
© DDT

L’assistance, essentielle à la réussite du projet

Mais la DDT n’était pas seule pour affronter les heures et les kilomètres de course, et leur réussite, ils la doivent aussi à une équipe d’assistance hors du commun constituée de trois passionnés de trail : Marc CHAVERIAT, Remy BONZOM et Quentin ANTOINE, qui sont licenciés au club de Dijon Triathlon. Ces trois hommes ont tout donné pour se mettre au service du Team. À chaque ravitaillement les coureurs avaient à disposition boissons chaudes, pâtes, riz… les sacs étaient systématiquement rechargés en boissons, barres et gel, le contenu était adapté à la section suivante (frontale, vêtement chaud…) et les cartes du parcours préparées. En fonction des lieux de ravitaillement, l’équipe d’assistance devait s’adapter : monter le Barnum, organiser la cuisine mobile, préparer les repas… Marc a aussi créé un service de suivi par sms pour les proches et amis qui souhaitaient avoir des nouvelles des coureurs, Quentin et Rémy se chargeaient aussi de filmer et prendre des photos du Team.

 

La préparation en amont des repas a été pensé dans les moindres détails © DDT

La préparation en amont des repas a été pensée dans les moindres détails © DDT

Rien n’a été laissé au hasard

Nous ne devons pas oublier Nathalie BERARD, compagne d’un des coureurs, qui a pris le temps d’organiser le contenu des ravitaillements plusieurs jours avant l’événement en discutant avec les coureurs (ce qu’ils aimaient manger, quelle quantité…), de préparer l’ensemble des équipements utiles à l’équipe d’assistance (ustensiles et matériels de cuisine). Un sans faute d’après l’équipe d’assistance !!! L’équipe d’assistance a fait un boulot remarquable et c’est grâce à eux que le Team DDT a pu aller aubout de son projet.

 

Un soutien matériel, financier et moral

Dès le début de la préparation et la création de leur page Facebook, l’équipe DDT a été soutenue de manière spontanée par certaines entreprises locales :
– La société 123 PC, représentée par Rodolphe DAUBOURG, a doté l’équipe de chargeurs autonomes qui ont pu servir à recharger les montres GPS et téléphones portables.

La DDT avec quelques uns de ses soutiens © Nicolas GOISQUE

La DDT avec quelques uns de ses soutiens © Nicolas GOISQUE

– Le magasin VALANDRO, grâce à Gerald LENOURY, a équipé les trois coureurs de 2 paires de cascadia, d’un TS technique CRAFT avec le flocage des différents logos, et trois TS pour l’équipe d’assistance.
– La société PUNCH POWER et le magasin Running 3 ont pourvu le Team d’une dotation importante en produits énergétiques, barres, gels et boissons.
– Nicolas GOISQUE a fait le relai médiatique en assurant plusieurs reportages sur le site DIJON-SPORTnews.
La Team a pu bénéficier du soutien logistique du club de DIJON TRIATHLON, qui leur a mis à disposition un véhicule 9 places, et Arnaud DACOSTA, coureur du club, a réalisé plusieurs clichés des coureurs pour leur page Facebook.
Une cagnotte a été créée pour l’occasion suite à la demande de proches qui souhaitaient donner un coup de pouce à l’équipe, et c’est près de 900€ qui ont été généreusement donnés par les amis, familles, collègues des coureurs et assistants.
La société PUBLISTICK, représentée par Régis BOUCHESSECHE, a elle fait un don de 150€ au groupe.
Julie DROMARD, médecin à Talant, a participé financièrement au projet mais a aussi assuré une permanence médicale téléphonique efficace tout au long de l’épreuve.

 

Voici le résumé de la course publié par Romain co-organisateur de la Traversée :

© DDT

© DDT

« Le vendredi 19 juin, c’est au tour de l’équipe Dijon Dream Team de s’élancer sur les chemins de la Traversée. À 20 heures, Denis, Thomas et Damien partent de Chamonix avec l’objectif d’arriver au bout de ce défi en 43 heures. Partis sur un rythme plutôt rapide, ils passent à Notre Dame de La Gorge en pleine forme ! L’équipe est prête à affronter le col de la Croix du Bonhomme dans la nuit étoilée. Malheureusement, durant l’ascension, une épaisse nappe de brouillard descend sur le sommet et c’est pour eux la première session de « jardinage » dans la neige. Ils arrivent cependant à l’assistance N°1 après 6 heures et 41 minutes de course et seulement 18 minutes plus tard, le Dijon Dream Team repart en direction de la Tarentaise.

 

© DDT

© DDT

Au col du Bresson, ils ont la chance de profiter d’un magnifique lever de soleil. Vient la grande descente sur Bellentre, plus compliquée, c’est la deuxième session de « jardinage »… Mais cela ne les empêche pas de trouver le chemin pour arriver à l’assistance N°2 après 14 heures et 6 minutes de course. La nuit a laissé quelques traces sur les visages des coéquipiers : Damien a du mal à s’alimenter, la nourriture solide ne passe pas, au menu que des gels. Les Dijonnais arrivent à l’assistance N°3, 23 heures et 4 minutes après le départ de Chamonix. Le team a pu passer la vallée la Leisse de jour, ce pour limiter les risques car cette section est encore très enneigée. Ils décident de ne pas dormir tout de suite pour pouvoir passer la descente technique sur Termignon également de jour.

 

© DDT

© DDT

Coté stratégie, l’équipe voulait passer la deuxième nuit dans la vallée de Maurienne : ils sont pile poil dans le timing ! Mais la montée sur Valfréjus est éprouvante, ils arrivent à l’assistance N°4 « en mode zombies » après 30 heures et 45 minutes de course. Les coéquipiers font une sieste de 40 minutes au gîte des Taverne. Réveil très difficile, surtout pour Thomas. 1 heure et 45 minutes plus tard, ils reprennent les sentiers de la Traversée pour voir un deuxième lever de soleil au col de la Vallée Étroite. À Névache, nous retrouvons 3 hommes avec un grand sourire, le défi est sur le point d’être relevé et si tout se passe bien ils arriveront à Briançon sous la barrière des 50 heures.

 

La DDT avec ses certificats !!  ©DDT

La DDT avec ses certificats !! ©DDT

Du coup Denis commence à parler timing. Nous leur annonçons les temps de passage des différentes équipes de l’édition 2014. La Dijon Dream Team peut aller chercher le temps des Esneutois Célestes. C’est alors qu’ils repartent, plus motivés que jamais, en direction des crêtes de Peyrolles. Pour la dernière section, ils remettent leurs parties de « jardinage » juste avant les crêtes. Ils perdent du temps sur le timing, du coup ils engagent une descente très rapide sur Briançon.
Ils passent enfin sous la porte de Pignerol après 43 heures, 26 minutes et 21 secondes de course, soit moins de 2 minutes d’écart avec l’équipe Belge des Esneutois Célestes.
C’est le nouveau temps référence de la Traversée entre Chamonix et Briançon !
Un grand Bravo à la Dijon Dream Team pour avoir relevé le défi et partagé cette superbe aventure.

La page Facebook de la Dijon Dream Team !!

 

© Aranud Da Costa

© Aranud Da Costa

Commentez cet article