La JDA termine sur une bonne note

Dans un match sans enjeu pour les deux équipes, la JDA a tout de même fini sa saison par une bonne note en gagnant ce dernier match face au 2ème de Pro A (61-73). Les Dijonnais ont dominé tout le match, sans jamais être vraiment inquiétés par une équipe de Nanterre qui avait visiblement déjà la tête aux play-offs.

 

Une fois de plus Gray termine meilleur marqueur (Nicolas GOISQUE/archives)
Une fois de plus Gray termine meilleur marqueur (Nicolas GOISQUE/archives)

Dijon dans le coup

Même si ce match compte pour rien, les deux équipes ont, au départ, à cœur de bien finir la saison. Nanterre avait l’occasion de bien se préparer pour les play-offs à venir, la JDA quant à elle avait l’opportunité de redonner un peu de couleur à une saison bien terne. Les 15 premières minutes sont très serrées (26-29, 16′), les joueurs se rendent coup pour coup. Les locaux sont costauds sur leurs bases et les visiteurs s’en sortent grâce à leur adresse à trois points. Petit à petit la défense nantérienne va relâcher la pression et l’attaque dijonnaise en profiter, Steven Gray en tête qui donne un léger matelas à la pause (31-39, 20′).

 

Le lutin Walker a retrouvé un peu de sa superbe sur ce match (Nicolas GOISQUE/archives)
Le lutin Walker a retrouvé un peu de sa superbe sur ce match (Nicolas GOISQUE/archives)

La JDA prend le dessus

Dès le début de la seconde période, après un choc avec Zach Moss, Passave-Ducteil reste à terre et doit quitter ses co-équipiers. Après cette sortie, la JDA va mettre le pied sur l’accélérateur et faire grimper l’écart à 10 points à la 25ème minute(40-50). Malheureusement comme souvent cette saison, les Bourguignons vont relâcher leur concentration et le second de Pro A va s’engouffrer dans la brèche. En 30 secondes Nanterre inflige un 6-0 à Dijon  et se relance (46-50, 26′). Jean-Louis Borg sentant que le match peut basculer, demande un temps mort pour remobiliser son équipe. Le timing est bon. La Jeanne reprend sa marche en avant et cette fois-ci ne retombera pas dans ses travers. Gray finit une fois de plus meilleur marqueur avec 21 points et Walker, MVP avec 25 d’évaluation grâce à 18 points, 5 rebonds et surtout 8 passes décisives.

La saison se termine sur une bonne note pour la Jeanne. On s’attend maintenant à pas mal de mouvements durant l’intersaison après le premier départ annoncé de Ferdinand Prénom (qui ce soir supportait les filles de Chenôve) pour Boulogne.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.