Dernière journée ratée pour le DBHB

Si Dijon avait encore une petite chance de se qualifier pour les play-offs, elle aura vite été emportée par la furia billèroise. Menés de 10 buts à la pause, les coéquipiers de Poletti ont perdu toutes leurs illusions en une période. Et si le sursaut d’orgueil de début de seconde période avait un peu de panache le mal était déjà fait. 

 

avec un 2/9 au final Dokic est passé à côté comme toute la base arrière (11/30) (©Eric Bontemps/archives)
Avec un 2/9 au final Dokic est passé à côté comme toute la base arrière (11/30) (©Eric BONTEMPS/archives)

Certes une victoire n’aurait pas suffit puisque et Cherbourg et Nancy se sont imposés à l’extérieur, mais elle aurait permis de terminer la saison avec fierté et aussi de prendre une revanche sur un adversaire qui était venu s’imposer sans discussion en Bourgogne.

Dans le coup 10 minutes et puis…

Comme un symbole c’est le pistoléro Poletti qui tire le premier et Petiot donne même le premier break à Dijon (0-2, 3′). Une minute plus tard tout est à recommencer (2-2,4′). S’en suit un jeu de chat et souris durant 5 minutes (5-5, 9′). Billère place un premier gros coup de collier, avec Nantes Campos et Querin notamment, et empilent 6 buts d’affilée durant 8 minutes (11-5, 17′). Chardon stoppe enfin l’hémorragie et marque même deux autres buts avant la pause. Le problème c’est que dans le même temps Billère en plante le double par Querin et Bertrand notamment. À la mi-temps la messe est dite (19-9, 30′). Dokic a notamment vécu une mi-temp cauchemardesque 0/5 aux tirs et 4 pertes de balle ; mais il n’est pas le seul.

5/5 Chardon a relativement surnagé (©Eric BONTEMPS/archives)
5/5 Chardon a relativement surnagé (©Eric BONTEMPS/archives)

Incroyable reprise

Le vestiaire dijonnais aurait il grondé à la pause. Toujours est-il que Dijon revient avec d’autres arguments. Un 3-0 initial signé Poletti donne le ton et la défense dijonnaise bien fantomatique en première période est enfin là. Les locaux attendront 9 minutes avant de retrouver le chemin des filets. Dijon se rapproche ainsi à 5 longueurs(19-14, 39′). Mais les Pyrénéens ne veulent pas laisser le doute s’installer. Un petit temps mort pour remettre les esprits en place et les locaux assurent l’essentiel en maintenant leurs rivaux entre 5 et 7 longueurs derrière, toujours essentiellement par Nantes Campos (9 buts au final) (27-20,52′). À la faveur d’un dernier 3-0 Dijon reviendra bien à 4 buts à 4’30 » du terme (28-24). Billère stoppe la encore avec un temps mort et termine finalement tranquillement le boulot par un 4-1 final (32-25, 60′). Plombé par sa première mi-temps complètement ratée, durant laquelle il n’aura pas mis les ingrédients nécessaire, le DBHB ne s’est pas donné les moyens de ses ambitions. Sur ce match comme sur sa saison le résultat final est décevant. 8ème Dijon repartira en PRO D2 l’an prochain.

 

Marco poletti aura marqué plus de 150 buts cette saison soit plus de 6 /match (© Eric BONTEMPS)
Marco poletti aura marqué plus de 150 buts cette saison soit plus de 6 /match (© Eric BONTEMPS)

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.