Le DBHB peut toujours y croire

Ecrit par Nicolas Goisque Le 9 mai 2015 à 02:03

Vainqueur d’Angers (27-24) ce vendredi soir au Palais de Sports Jean-Michel Geoffroy, le Dijon Bourgogne Handball s’est offert le droit de jouer un dernier match à enjeu à Billère lors de l’ultime journée de PRO D2 de handball. Certes, la porte est étroite ; il faudra outre une victoire dans les Pyrénées, compter sur des faux pas de Nancy et de Cherbourg. Mais elle n’est pas fermée, et ce soir c’est bien là l’essentiel.

 

La Défense Dijonnaise a plutôt bien géré le cas Plaza Lara (©Eric BONTEMPS°

La Défense dijonnaise a plutôt bien géré le cas Plaza Lara (©Eric BONTEMPS°

Le début du match n’est pas forcément joli, joli, on sent des équipes volontaires mais sous pression, ça ressemble un peu à une bataille de rue et il y a beaucoup de déchets des deux côtés du terrain.

 

Un 5-0 de chaque côté pour une période équilibrée

On passe d’entrée sur l’arbitrage en précisant qu’il fut parfois curieux et peu lisible mais pas franchement influant sur le résultat. Cela étant, dit après 10 minutes initiales assez brouillonnes (3-3, 10′), les choses se mettent petit à petit en place dans ce match. La défense dijonnaise est assez hargneuse et surveille comme le lait sur le feu la gâchette n°1 du championnat, l’Espagnol Plaza Lara.

Marco Poletti (12 buts) a encore été dans tous les bons coups !! (©Eric BONTEMPS)

Marco Poletti (12 buts) a encore été dans tous les bons coups !! (©Eric BONTEMPS)

Poletti est en récital, pénalty, contre attaque, bloc remise, tout y passe. Dijon prend vite 3 buts d’avance (8-5, 18′) et maintient ce petit matelas durant quelques minutes (11-8,22′). Mais les Dijonnais perdent alors bêtement 2 ballons coup sur coup et relancent l’adversaire (11-10, 23′). Le temps mort de Krizanovic n’a aucun effet puisque Sacko, Plaza Lara et Damiens poursuivent la série, bien aidé par le portier Lardeux, pour un 5-0 qui place Angers en tête (11-13, 27′). Dijon réagit enfin et avec 3 buts de Poletti (dont 2 pénalty) et un de Loupadière plus loin, il repasse devant à la faveur d’un 4-0 (15-13, 29′). À la pause rien n’est fait (15-14, 30′).

 

 

Comme contre Ivry, Martin Petiot a été en difficulté offensive sur son poste d'arrière (©Eric BONTEMPS)

Comme contre Ivry, Martin Petiot a été en difficulté offensive sur son poste d’arrière (©Eric BONTEMPS)

Dijon toujours devant mais sous la menace !!

D’entrée de jeu en seconde période, les locaux, pourtant en infériorité suite à une exclusion pour 2 minutes de Poletti, reprennent des distances grâce à Petiot, auteur d’un remarquable repli défensif puis d’un beau tir d’arrière, et Da Silva (17-14, 34′). Dès lors l’écart oscillera entre +3 et + 1 durant 20 minutes. 20 minutes durant lesquelles on notera la remarquable entrée en jeu de Mansy-Fèvre dans les cages dijonnaises (5/19 au total dont deux pénalty en 32 minutes de jeu), et malheureusement les difficultés de Petiot en difficulté au tir (1/7 au final). À l’entrée des 8 dernière minutes rien n’est fait (22-21, 52′).

 

Money time pour les locaux

Un Stéphane Chardon efficace a marqué les deux derniers buts Dijonnais (©Eric BONTEMPS)

Un Stéphane Chardon efficace a marqué les deux derniers buts dijonnais (©Eric BONTEMPS)

C’est alors que les Dijonnais, toujours sous l’impulsion d’un Poletti en réussite et d’un Stojinovic rentré dans les cages pour détourner avec à propose un pénalty de Damiens puis un coup franc protégé de Sacko, passent un 3-0 au meilleur des moments (25-21, 57′). Angers accuse le coup. Volontaires, les visiteurs reviendront encore 2 fois à 2 longueurs mais rendront finalement les armes (27-24, 60′). Dijon a globalement dominé son sujet avec un Poletti de gala (12 buts) et une défense solide notamment en seconde période, permettant à ses gardiens de s’exprimer. 3 équipes : Cherbourg, Nancy et Dijon peuvent encore espérer la 5ème place voire 4 si Billère récupère en appel les 3 points perdus dernièrement par décision de la CNCG.

 

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du DBHB sur la page du club !

 

Commentez cet article