JDA – Pau-Lacq-Orthez : Dijon n’a plus de joker

Dix jours après sa défaite à Gravelines (73-53), la JDA retrouve le parquet de son Palais des Sports pour y défier Pau-Lacq-Orthez (une rencontre à vivre en direct sur DIJON-SPORTnews.fr à partir de 20 heures). Un match capital pour les hommes de Jean-Louis Borg qui doivent impérativement l’emporter pour rester dans la course aux play-offs.

 

Erwing Walker a été en difficulté face à Gravelines (Nicolas GOISQUE/archives)
Erving Walker a été en difficulté face à Gravelines (Nicolas GOISQUE/archives)

Dijon n’a plus le droit à l’erreur. Après avoir concédé à Gravelines sa quinzième défaite de la saison, la Jeanne est tombée à la neuvième place et n’est, pour le moment, pas qualifiée pour les play-offs. La situation devient donc compliquée pour les coéquipiers de Zach Moss.

 

Plus de temps ni de points à perdre !!

Pour ses quatre derniers matchs de la phase régulière, la JDA doit réaliser un sans faute et cela doit commencer ce mardi soir sur son parquet face au Pau-Lacq-Orthez. Face au Palois, les Dijonnais devront retrouver leur collectif qui a sombré dans le Sportica. Répondre collectivement mais également individuellement. Depuis quelques semaines, Erving Walker est moins en  jambes. Contre Gravelines, le meneur de poche de la Jeanne, bien ciblé par la défense nordiste, n’a marqué que 4 tirs sur 10, perdant également pas moins de six ballons.

Jacques Alingue se fait petit à petit une place au sein de cette équipe de la JDA (Nicolas GOISQUE/archives)
Jacques Alingue se fait petit à petit une place au sein de cette équipe de la JDA (Nicolas GOISQUE/archives)

Autre élément inquiétant, toujours dans ce match à Gravelines, les Bourguignons ont semblé lâcher mentalement et psychologiquement. Une réaction est attendue dans les rangs côte-d’oriens.

Un calendrier favorable

Pour autant, la qualification aux play-offs est toujours plus qu’abordable. Les hommes de Jean-Louis Borg ne sont qu’à une petite victoire de cette fameuse huitième place. Comptablement toujours dans le coup, les basketteurs dijonnais bénéficieront d’un calendrier plutôt favorable par rapport à leurs rivaux. Lors des quatre prochains matchs, Dijon va affronter trois équipes de bas de tableau (Pau / Orléans / Rouen) et ne se frottera pas à des concurrents directs. À l’inverse, des équipes comme Le Mans et Paris-Levallois auront une fin de championnat difficile. Les Bourguignons possèdent également un autre avantage. Les joueurs du président Michel Renault ont le point-average sur de nombreux concurrents directs comme Villeurbanne, Le Mans, le Paris-Levallois, Châlons-Reims ou encore Chalon-sur-Saône. Contre un adversaire palois encore menacé par les quatre dernières places, la JDA ne peut pas se permettre autre chose que de l’emporter. En cas de défaite, la Jeanne pourrait presque dire adieu aux play-offs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.