Brest – DFCO, un nul qui arrange… Angers !!

Pour le match de clôture de cette 35ème journée de Ligue 2, le Stade Brestois recevait le DFCO. Ce choc entre le 6ème et le 4ème était très important pour le classement, Dijon pouvait revenir à hauteur du podium et Brest se relancer dans la course à la montée. Au final, les deux adversaires n’ont pas réussi à saisir cette opportunité et se quittent sur un match nul (0-0).

 

Bela et Raspentino ont tenté en vain de prendre à défaut la défense Brestoise (Nicolas GOISQUE/archives)
Bela et Raspentino ont tenté en vain de prendre à défaut la défense brestoise (Nicolas GOISQUE/archives)

Dijon maîtrise le match mais…

Dès les premières minutes on sent que les hommes de Dall’Oglio sont concentrés et déterminés. La bataille du milieu est largement emportée par les Dijonnais, les Bretons se contentant d’envoyer de longs ballons. Malgré la possession du ballon le DFCO n’arrive pas à percer la défense brestoise. Finalement se sont les locaux qui se procurent les meilleures occasions, comme ce centre de Tritz détourné par Remy et que Reynet repousse grâce à un arrêt réflexe. La première grosse occasion de Dijon arrivera à la 42ème minute, Bela frappe un coup-franc devant la surface et le ballon passe à quelques centimètres de la transversale. Les débordements s’enchaînent ensuite des deux côtés du terrain mais soit les attaquants manquent de précision, soit les gardiens sont au rendez-vous.

 

Tavares a été un point d'ancrage intéressant pour Dijon (Nicolas GOISQUE/archives)
Tavares a été un point d’ancrage intéressant pour Dijon (Nicolas GOISQUE/archives)

Le match s’emballe

Après la mi-temps les deux équipes se libèrent un peu plus. Les occasions pleuvent et les protagonistes se rendent coup pour coup. Pour Dijon, c’est Raspentino qui passe à côté de l’ouverture du score. Sur un long ballon de la défense, Tavares lui dévie de la tête, l’ancien Caennais se présente devant Thebaux, pique son ballon, qui  frôle le poteau. Brest contre-attaque par l’intermédiaire de Pelé, très en forme, qui efface les défenseurs dijonnais avant d’enrouler sa frappe, mais Reynet parvient à détourner. Quelques minutes plus tard Tavares est tout près de reprendre un centre de Paye, mais il est trop court. Alex Dupont sent que Dijon prend l’ascendant et en dix minutes il va effectuer ses trois changements.

 

Le DFCO plie mais ne rompt pas 

L’entraîneur brestois a eu le nez creux, après quelques minutes d’adaptation les nouveaux entrants vont apporter un nouveau souffle au Stade Brestois. Pendant 20 minutes, les Bourguignons vont devoir subir la pression. Grougi va ainsi tenter sa chance plusieurs fois sans réussir à trouver le cadre.

Les minutes passent, Brest pousse de plus en plus mais à chaque fois un défenseur dijonnais est là pour arrêter l’action. En toute fin de match Dijon a même l’opportunité de virer en tête. Bela, décidément bien remuant, arrive à trouver Thiam, bien placé dans la surface.

Reynet a du sauver quelques situations chaudes (Nicolas GOISQUE/archives)
Reynet a dû sauver quelques situations chaudes (Nicolas GOISQUE/archives)

Malheureusement le jeune joueur dijonnais écrase trop sa frappe. Durant les dernières minutes le Stade Brestois va jeter toutes ses forces dans la bataille, sans trouver la faille.

 

Après 90 minutes de bataille, les deux équipes terminent le match sans marquer le moindre but, et laissent échapper une bonne occasion de se rapprocher du podium. Dijon reste à l’affût à deux points du troisième, alors que Brest décroche et reste à sa 6ème place. 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.