Départ manqué pour le CDB face au HAC !

Ce dimanche à 17h00 le Cercle Dijon Bourgogne affrontait le Havre Athletic Club, en Normandie, pour son premier match des play-downs. Les Dijonnaises se sont inclinées 26-22 au terme d’un match crispé qui était pourtant sans doute à leur portée.

 

Le CDB devra faire sans Pidpalova pour toute la durée des play-downs (Nicolas GOISQUE/archives)
Le CDB devra faire sans Pidpalova pour toute la durée des play-downs (Nicolas GOISQUE/archives)

Coup dur pour le CDB qui enregistre le forfait de Pidpalova blessée et qui sera, malheureusement pour les Bourguignonnes, absente jusque la fin de la saison. C’est un handicap évident tant en attaque qu’en défense et un déficit d’expérience et de longueur de banc supplémentaire, qui intervient au plus mauvais moment pour le CDB.

 

Crispation et précipitation

En 1ère  mi-temps, les 2 équipes se tiennent pendant les 30 minutes. Les buts dijonnais succédant aux buts havrais. Celà ne respire pas la sérénité et la tension est palpable dans un match électrique, émaillé de nombreuses  fautes. Cette première période donnera lieu à 8 pénaltys et à 5 exclusions temporaires !

rapidement sous la menace d'une exclusion définitive Martina Skolkova a eu du mal à s'exprimer lors de cette parrencontre (Nicolas GOISQUE/archives)
Rapidement sous la menace d’une exclusion définitive, Martina Skolkova a eu du mal à s’exprimer lors de cette par rencontre (Nicolas GOISQUE/archives)

Le jeu de transition tant travaillé dernièrement par les Dijonnaises n’est pas de sortie. On s’en remet aux attaques placées avec plus ou moins de bonheur et pas mal de déchets des deux côtés du terrain. Les 2 camps rentrent au vestiaire sur le score de 13-13.

La deuxième mi-temps ressemblera à la 1ère ! À quelques exceptions près. L’efficacité n’est pas toujours de mise et il y a souvent de la précipitation d’un côté comme de l’autre. On sent que le match peut basculer, mais côté havrais on creuse un petit écart en restant 2-3 buts devant les Dijonnaises, sans jamais vraiment se détacher de façon irrésistible. Écart qui restera cependant fatal pour les partenaires de Léa Terzi. Ces dernières furent pendant toute cette période près d’égaliser, et en même temps si loin.

 

 

Barbara Moretto a été la principale arme offensive de la ligne arrière Dijonnaise (Nicolas GOISQUE/archives)
Barbara Moretto a été la principale arme offensive de la ligne arrière dijonnaise (Nicolas GOISQUE/archives)

Une gardienne qui fait mal

Là où Dijon peut avoir des regrets, c’est que le match fut serré quasiment jusqu’à la fin. Mais lorsque la gardienne adverse effectue 15 arrêts sur 28 tirs en 35 minutes, c’est tout de suite plus difficile de remporter le match. Entre le manque de réalisme des Dijonnaises, qui ont laissé Moretto et Prouvensier bien seules pour inscrire des buts, et la grosse performance de Mercedes Castellanos, le dernier rempart Havrais, le CDB a eu beaucoup de mal à scorer (5/21 aux tirs pour la base arrière dijonnaise si l’on enlève Moretto et son 6/9). La défense a elle, été souvent sanctionnée, écopant de 12 minutes d’exclusion (dont 4  lors du premier 1/4 d’heure pour Martina Skolkova la menaçant rapidement d’un rouge possible) et a concédé de nombreux jets de 7 m (8). Toutes ces petites choses mises bout à bout expliquent la défaite finale.

 

Avec 7 buts dont 5 pénaltys Marie Prouvensier a tenu son rang (Nicolas GOISQUE/archives)
Avec 7 buts dont 5 pénaltys Marie Prouvensier a tenu son rang (Nicolas GOISQUE/archives)

Faux départ on recommence !

Alors oui, le CDB a en partie raté son entrée dans ses play-downs, et a été décevant dans le jeu, mais ce n’est que le premier match. La formation bourguignonne a le potentiel pour se maintenir. Dès la semaine prochaine elle reçoit au Palais des Sports Toulon pour entamer une série de 3 matchs décisifs à domicile. L’occasion pour les Dijonnaises de frapper fort. À elles de se remobiliser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.