DFCO – Arles-Avignon (1-0) : Dijon peut toujours y croire

Ecrit par Kevin Petit Le 29 avril 2015 à 00:30

Au terme d’un match difficile et disputé, Dijon enchaîne un deuxième succès de rang contre la lanterne rouge de cette Ligue 2. Une victoire sur le plus petit des scores grâce à une réalisation de Florian Raspentino. Avec les défaites combinées de Brest et d’Angers, Dijon revient à hauteur du SCO et se relance totalement dans la course à la montée.

 

Le retour de Raspentino a  donné un surplus de technicité à l'attaque Dijonnaise (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Le retour de Raspentino a donné un surplus de technicité à l’attaque dijonnaise (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Trois jours après s’être péniblement défait d’Orléans, le DFCO n’avait pas d’autre choix que de prendre les trois points pour continuer de croire à la montée. C’est chose faite au terme d’une rencontre où Dijon aura une nouvelle affiché deux visages. Sans mordant et sans créativité en première période, les hommes d’Olivier Dall’Oglio sont revenus en seconde période avec de bien meilleures intentions. Avec le but de Florian Raspentino, les Côte-d’Oriens se relancent complètement dans la course à la Ligue 1 grâce également à la défaite d’Angers sur la pelouse de Troyes. Mais dans le contenu, le DFCO devra proposer bien mieux sur le terrain de Brest. Un nouveau match couperet pour les coéquipiers de Jérémie Bela.

 

Jérémy Bela a souvent tenté de déséquilibrer l'adversaire (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Jérémy Bela a souvent tenté de déséquilibrer l’adversaire (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Domination de l’ennui

Pour cette rencontre importante, Olivier Dall’Oglio a décidé de faire tourner son effectif en se passant des services de Rémy, Varrault et Cissé. L’entraîneur dijonnais a également choisi de mettre sur le banc Souprayen, Rivière ou encore Amalfitano et de relancer Diony, Diallo et Marié. L’entame de match des locaux est intéressante : du rythme, de la vitesse et un bon pressing. Mais cette envie d’aller de l’avant est perturbée par un manque criant de justesse technique. Face à une défense provençale bien fébrile, Dijon trouve facilement des espaces et crée aisément le décalage. Mais c’est dans la dernière passe que le DFCO pêche. Les bonnes intentions ne suffisent pas. Les Bourguignons ne parviennent pas à concrétiser leur maîtrise en occasions de but nettes.

Florian Raspentino a délivré le stade à l'heure de jeu (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Florian Raspentino a délivré le stade peu avant l’heure de jeu (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Pourtant les situations intéressantes sont nombreuses devant le but d’Axel Maraval (7’, 13’, 17’, 32’). Au fil des minutes, l’ACA joue plus libéré et se montre dangereux. Ce sont même les hommes de Victor Zvunka qui se procurent la meilleure occasion. L’ancien Dijonnais, Koro Koné, devance Reynet de la tête mais le gardien côte-d’orien parvient à dévier le ballon (35’).

 

Raspentino, le sauveur

Après quarante cinq premières minutes insipides et d’un piètre niveau, le DFCO revient sur la pelouse avec plus de tranchant et d’abnégation. Deux coups de tête coup sur coup de Diallo puis de Tavares auraient pu permettre à Dijon de prendre l’avantage. Mais aucun des deux ne trouve le cadre (47’, 49’). Sur un nouveau centre côté droit de Diony, Tavares laisse filer pour Raspentino qui coupe la trajectoire et bat Maraval (1-0, 55’).

Faute de s'être mis à l'abris Dijon s'est fait quelques frayeurs (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Faute de s’être mis à l’abris, Dijon s’est fait quelques frayeurs (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Un but qui libère tout un stade et tout le banc dijonnais. Dijon ne veut pas s’arrêter là et conserve sa main mise sur la rencontre. À l’inverse du premier acte, les gardiens sont mis à contribution. Tout d’abord, Maraval, à deux reprises, sauve son équipe face à Raspentino, puis sur une frappe de Diony (73’, 77’), puis Baptiste Reynet se déploie sur une tentative de Savanier (74’). Dans les dernières minutes, les locaux se procurent de nombreuses occasions mais manquent d’efficacité (78’, 81’, 87’). Les derniers instants sont tendus. Dijon protège son maigre avantage et s’offre le luxe de croire plus que jamais en la montée en Ligue 1.

LES PHOTOS DU MATCH ICI

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du DFCO sur la page du club !

 

Commentez cet article