Les choses sérieuses commencent pour le Stade Dijonnais

Ecrit par Rédaction Le 25 avril 2015 à 09:00

Ce dimanche 26 avril c’est le début des play-offs de Fédérale 2 de rugby. 32 équipes vont s’affronter pour le titre et la montée en Fédérale 1. Les 16ème et 8ème de finales se jouent en match aller retour, ensuite c’est un seul match, sur terrain neutre, qui décidera quelles équipes continuent la compétition. Pour rappel, seules les équipes arrivant au stade des quarts de finales rejoindront l’échelon supérieur. Du côté stadiste, réception ce dimanche de Saint-Jean-d’Angély.

 

Dijon a ammassé beaucoup de bonus offensif (Nicolas GOISQUE/archives)

Dijon a amassé beaucoup de bonus offensifs (Nicolas GOISQUE/archives)

Saison régulière vraiment correcte

Cette saison les Dijonnais sont parvenus, après une descente l’an dernier et 17 départs à l’intersaison, à se remettre tout de suite sur les rails. Le bilan est de 13 victoires et 5 défaites pour les Bourguignons, un bilan plus qu’honorable. Si le Stade est 3ème et devant Gennevilliers c’est grâce à sa capacité à obtenir des points de bonus : 11 pour les Stadistes contre 6 pour Gennevilliers. Dijon a surtout obtenu 9 bonus offensifs (seul Strasbourg a su faire mieux cette année) ce qui montre les grosses qualités en attaque des hommes de Laurent Bonventre.

 

Comme ici face à Gennevilliers Dijon a souffert face aux grosses écuries (Nicolas GOISQUE/archives)

Comme ici face à Gennevilliers, Dijon a souffert face aux grosses écuries (Nicolas GOISQUE/archives)

Des difficultés face aux gros !!

Le vrai point noir cette saison, ce sont les chocs avec les grosses écuries. Dijon n’a gagné qu’un seul de ses duels avec les haut de tableau, c’était en octobre dernier contre Suresnes. Depuis le Stade n’a jamais réussi à faire le poids contre ses concurrents directs. Malgré cela, les Dijonnais restent sur une dynamique de 4 victoires d’affilée et l’enjeu des play-offs, qu’ils préparent depuis de longues semaines (la qualification étant acquise depuis belle lurette), ne peut que les sur-motiver.

 

Saint-Jean-d’Angély, un sacré adversaire

Face à St Jean d'Angely, la conquète sera un secteur clé (Nicolas GOISQUE/archives)

Face à St-Jean-d’Angely, la conquête sera un secteur clé (Nicolas GOISQUE/archives)

Le RACA, Rugby Athletic Club Angérien, a terminé deuxième de la poule 2 de Fédérale 2. Le bilan pour eux est de 15 victoires et 3 défaites. 12 bonus récoltés dont neuf offensifs comme pour les Bourguignons. Un Bilan supérieur à celui des Dijonnais, même si la puissance de frappe semble assez similaire. La dynamique l’est tout autant puisque Saint-Jean-d’Angely reste sur une série de 5 victoires en championnat.

 

 

Comme ici à la salle de boxe des Bourroches, les Dijonnais ont préparé ce rendez-vous avec beaucop de sérieux (Nicolas GOISQUE/archives)

Comme ici à la salle de boxe des Bourroches, les Dijonnais ont préparé ce rendez-vous avec beaucoup de sérieux (Nicolas GOISQUE/archives)

Confiance engrangée

Cependant, les Angériens ont réussi là où les Dijonnais ont échoué. Le 1er mars 2015, Saint-Jean-d’Angély a battu le premier de sa poule, Rouen, 24 à 16. En s’offrant ainsi ce scalp, le RACA a engrangé de la confiance et se sent capable de battre ses concurrents directs. Un adversaire déjà très dangereux pour le Stade pour ces 16èmes de finale qui, rappelons-le, se jouent sur deux confrontations en matchs aller retour. Il conviendra de faire ce qu’il faut à domicile pour conserver ses chances pour la semaine prochaine.

Commentez cet article