Ajaccio – DFCO (1-0) : Un nouveau joker de grillé

Ecrit par Kevin Petit Le 11 avril 2015 à 08:59

Pour le compte de la 31e journée du championnat de France de Ligue 2, le DFCO s’est incliné sur la plus petite des marges face à l’AC Ajaccio (1-0). Au terme d’un match disputé où l’enjeux a tué le jeu, Dijon a manqué une nouvelle occasion de remonter sur le podium et n’aura donc pas le droit à l’erreur samedi prochain face à Angers.

 

Bamba a vu rouge en début de deuxième mi-temps (Nicolas GOISQUE/archives)

Bamba a vu rouge en début de deuxième mi-temps (Nicolas GOISQUE/archives)

Les jokers ne sont pas infinis. Dijon commence à en griller beaucoup trop. Après s’être cruellement incliné, la semaine dernière sur son terrain, face au leader troyen (0-1) , le DFCO a enchaîné un deuxième revers de suite. Avec les victoires du Gazélec et de Sochaux, le club bourguignon réalise une mauvaise opération comptable.

Réaction impérative la semaine prochaine

Avec deux points de retard sur Angers, troisième mais qui compte un match en moins, le DFCO s’éloigne doucement du graal. À l’inverse du week-end dernier, Dijon a manqué de créativité et d’impact dans le secteur offensif. Pas assez dangereux, les Côte-d’Oriens se sont aussi montrés friables à quelques reprises. Le prochain match des protégés d’Olivier Dall’Oglio face à Angers sera décisif. Un faux pas sera interdit.

Beaucoup de fautes

La rencontre démarre sur un petit rythme. Les Corses veulent entamer fort le match et imposent un pressing intense. Des intentions qui sont proches de payer dans les premières minutes du match. Nicolas Fauvergue se retrouve seul dans la surface face à Reynet mais le gardien sort vainqueur de ce duel (0-0, 2’). Une première alerte pour une défense dijonnaise qui se montre fébrile dans ce début de match. Au fil des minutes, le DFCO parvient à conserver davantage le ballon et à déployer son jeu. La réaction des Bourguignons se fait juste avant le quart d’heure de jeu. Jérémie Bela est seul à l’entrée de la surface. L’ancien Lensois décoche une frappe à ras de terre que Sissoko repousse difficilement sur le poteau (0-0, 13’). Un faux-rythme s’installe et le jeu se durcit. Les coups de sifflet de l’arbitre s’accumulent et le match est plus haché. Les deux équipes manquent de créativité et d’impact offensif, ne cadrant presque aucune de leurs tentatives. Elles rejoignent assez logiquement les vestiaires sur ce score nul et vierge.

Rémy n'a pu convertir l'ultime occasion Dijonnaise (Nicolas GOISQUE/archives)

Rémy n’a pu convertir l’ultime occasion dijonnaise (Nicolas GOISQUE/archives)

Un rouge et un penalty

La seconde période est du même calibre. Jeu haché, erreurs techniques, pauvreté offensive, ce second acte manque de relief. Dans ce match serré et tendu, Dijon va se compliquer la rencontre. Déjà averti lors des quarante cinq premières minutes, Adboulaye Bamba prend un deuxième avertissement synonyme de rouge dès la 48ème minute. Le DFCO doit donc évoluer en infériorité numérique durant toute la deuxième mi-temps. Les locaux veulent en profiter mais ils butent sur une défense bourguignonne solide et bien huilée. Mais l’arrière garde côte-d’orienne va craquer. Sur un corner de Cavalli, les Dijonnais ont du mal à se dégager. Nicolas Fauvergue récupère et frappe au niveau des six mètres. Un Dijonnais, au sol, semble contrer le ballon de la main et même si derrière Fauvergue parvient à marquer, l’arbitre désigne tout de même le point de penalty. Une occasion que ne manque pas le capitaine corse (1-0, 71’). À 20 minutes du terme, Dijon tente de revenir mais par précipitation et manque de justesse technique, il n’y parviendra pas. Même si en fin de match, William Rémy a l’occasion d’offrir le point du nul, il tergiverce et Begeorgi empêche l’ancien Lensois de frapper (1-0, 84’). Dijon enchaîne donc deux défaites de rang et ne se présente pas au mieux pour affronter Angers.

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du DFCO sur la page du club !

 

Commentez cet article