VW Fun Cup : des coccinelles et un Dijonnais

Stéphane Perrin est un homme qui tourne au Diesel ! Derrière ce Dijonnais travaillant dans la gestion du patrimoine, se cache un passionné d’automobile. Un coureur, mais pas n’importe lequel ! Stéphane concourt sur une Wolkwagen au sein de la VW Fun Cup. Une compétition de la Fédération Internationale d’Automobile (FIA) 100% coccinelle ! Portait et température de la piste en ce début de saison.

Bercé au son des moteurs

StephanePerrin001
La coccinelle de l’Ac Motor Sport / Photo : Volkswagen Motors

Tout commençe en juillet 1979 lorsque Stéphane Perrin tombe amoureux de la formule 1, comme l’on tombe d’une chaise. Une passion qui s’est réveillée ! Alors qu’il assistait au mythique duel entre Gilles Villeneuve et René Arnoux sur le circuit de Dijon Prenois, le futur coureur a tout simplement eu un coup de foudre. C’est alors qu’à l’adolescence ce jeune Dijonnais monte un club de supporters avant de rejoindre l’écurie Ligier qu’il quitta un an plus tard. Pourtant, il ne raccroche pas pour autant. L’automobile lui colle toujours à la peau. Après avoir passé les diplômes, Stéphane Perrin devient à 28 ans le plus jeune directeur de course de la FIA. À croire que c’est du carburant qui coule dans ses veines.

Dijonnais et Belge d’adoption

unnamed
Stéphane Perri / Photo : AC Motor Sport

Voilà deux années que Stéphane a rejoint le volant d’une coccinelle biplace. Il court avec l’équipe Belge Ac Motor Sport sous la voiture n° 59. Derrière ce chiffre se cache une coccinelle de 200 CV couplée d’une boite séquentielle directe à 5 rapports, et munie d’une carrosserie en polyester permettant à la voiture de peser « seulement » 600 kg pour une vitesse de pointe de 200 km/h. Mais derrière les capacités du moteur se cache un look qui dénote. La coccinelle n’est pas seulement une image. C’est un style. Elle attire aussi bien les passionnés que les simples curieux. Courir avec une coccinelle, c’est également courir avec l’histoire. Le bonheur de rouler avec un véhicule qui est sorti pour la première fois en 1938 des chaînes de montage des usines de l’Autrichien Ferdinand Porsche. Une voiture qui a fait vibrer plusieurs générations et qui continue encore de faire parler d’elle.

VW Fun Cup : kesako ?

Agréée par la FIA, la VW Fun Cup est une course. Jusque là, je ne vous apprends rien. Mais une course de coccinelles ! Je ne vous apprends rien non plus. La compétition s’articule autour de huit courses se déroulant sur les pistes belges, françaises et luxembourgeoises. Les courses s’articulent autour de deux catégories. Vous avez celles roulant à l’essence et celles roulant au diesel. Au total, ce  sont près de 110 véhicules qui courent dans la VW, et toutes nationalités confondues. De quoi assurer un beau spectacle !

Et pour cette saison ?

unnamed1
Photo : AC Motor Sport

Alors que la première compétition aura lieu les 4 et 5 avril prochains sur le circuit de Francorchamps lors du Trophée de Fagnes, notre Dijonnais sera de la partie et espère bien se démarquer des autres concurrents. Et cette saison s’annonce dans tous les cas, très prometteuse. Après avoir fini 4ème du championnat l’année dernière, l’écurie Ac Motor Sport espère, dans tous les cas, grimper sur le podium à la fin de l’année. L’objectif est là : la tête de course. S’accrocher tout au long de la saison. Les ambitions sont présentes et Stéphane souhaite en tout cas faire durer l’aventure en développant l’écurie avant, qui sait, de toucher du doigt la GT.

Quoi qu’il en soit, l’équipe de Dijon-SportNews vous donne rendez-vous les 2 et 3 mai pour retrouver le coureur dijonnais lors du trophée de Bourgogne sur le circuit de Dijon Prenois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.