Le DBHB rate le coche à Nancy

Ecrit par Nicolas Goisque Le 14 mars 2015 à 01:37

Après une convaincante victoire face à Strasbourg, on attendait du Dijon Bourgogne Handball une confirmation lors de son déplacement à Nancy. Dans un match débridé, durant lequel les gardiens n’ont pas eu la partie facile, Dijon aura eu sa chance en n’étant toujours au contact de l’adversaire et en revenant complètement dans la course à trois minutes du terme (28-28). Trois minutes fatales durant lesquelles Petiot concède un penalty et prend 2 minutes d’exclusion. Un fait qui brise le retour du DBHB qui encaisse un 3-0 final pour une défaite  rageante (31-28).

 

Les gardiens Dijonnais ont été à la peine ce soir (©Eric Bontemps/archive)

Les gardiens dijonnais ont été à la peine ce soir (©Eric Bontemps/archives)

On ne manquera certainement pas de discuter sur cette décision arbitrale de la 28ème minute, mais revenons sur tout ce qui a précédé pour constater que Dijon n’était pas dans la droite ligne de sa prestation aboutie face à Strasbourg.

Défenses et gardiens en grande difficulté

Après quelques minutes, la semaine dernière au Palais des Sports on avait compris que la défense dijonnaise se montrerait féroce et qu’en cas de pépins Stojinovic serait un dernier rempart précieux. Ce soir à Nancy le scénario est tout autre. En une mi-temps le DBHB aura encaissé 17  buts, soit quasiment le même nombre que durant toute la rencontre face aux Strasbourgeois. Plus étonnant encore, la feuille de statistiques officielles ne donne qu’un seul arrêt aux gardiens dijonnais. Aux abonnés absents défensivement, le DBHB sauve la face sur le plan offensif. Même s’il reste des imperfections, Poletti, Petiot ou Da Silva se montrent plutôt efficaces (4 buts chacun à la pause) et à mi parcours, les partenaires de Stojinovic sont dans la partie (17-16).

Un trou de 7  minutes

Cette première période s’est jouée au rythme impressionnant de plus d’un but par minute, si bien que l’on se demande si cela va continuer, tant on imagine pas que les gardiens restent si inefficaces durant toute la partie. Les buts s’enchaînent en effet un peu moins vite mais ce sont plus les maladresses ou fautes offensives que les parades de gardien qui en sont  la cause. Les tirs à côté, ou sur le poteau, les passages en force ou marcher sont légion des deux côtés du terrain. Quand Poletti marque son 6ème but personnel à la 35ème minute, Dijon est toujours à une longueur (19-18, 25′). Il faudra alors attendre 7 longues minutes avant de revoir un but bourguignon par Dokic. Nancy, sans être génial, a mis cette disette à profit pour se constituer un léger matelas (22-18, 42′).

Mar Poletti aura marqué 10 buts en vain (©Eric Bontemps/archives)

Mar Poletti aura marqué 10 buts en vain (©Eric Bontemps/archives)

Retour inutile

L’écart oscille entre + 4 et + 2 pour Nancy durant les 10 minutes suivantes (27-25, 53′) ; Poletti, toujours lui (10 buts au final), et Dokic maintenant les leurs en vie, tandis que Petiot et Da Silva ont maintenant plus de déchet dans leur jeu. Chardon ramène une première fois les Dijonnais à -1  à 6 minutes du terme (27-26) et Dokic égalise à 28 partout, 3 minutes plus tard. On vous a déjà conté la suite. Certes, la fin aurait pu être toute autre, mais Dijon a encore pêché par trop d’imprécisions dans son jeu d’attaque et n’a pu s’en remettre à une défense bien moins en évidence qu’il y a une semaine. En laissant son adversaire prendre le score et mener durant toute la partie Poletti et confrères s’exposaient à ce genre de scénario. Dommage, il y avait sans doute la place pour faire bien mieux. Avec cette défaite combinée à la victoire de Billère, c’est une bien mauvaise opération que réalise le DBHB ce soir.

 

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du DBHB sur la page du club !

 

Commentez cet article