La passe de 2 pour les Rapaces face aux Ducs

Ecrit par trevis peloux Le 12 mars 2015 à 10:57

Hier soir les Ducs étaient confrontés à Gap pour le match 2 des demi-finales des play-offs de Ligue Magnus. C’est une nouvelle victoire des Rapaces qui mènent désormais 2 à 0 avant d’aller à Trimolet pour le compte des matchs 3 et 4. Les Ducs devront réagir à domicile pour continuer la compétition.

 

 

les Ducs ont tenu un tiers temps (©Axel Schanen/Hockey Hebdo/archives)

Les Ducs ont tenu un tiers temps (©Axel Schanen/Hockey Hebdo/archives)

La première période est plutôt équilibrée, les Dijonnais rentrent bien dans leur match, et font jeu égal avec les Gapençais. Malheureusement, lors du 2ème tiers temps Gap va passer la vitesse supérieure. Suite à un power play en 5 contre 3, les Rapaces vont ouvrir la marque par Karl Richter à la 23ème minute (1-0).

Toujours pas !

4 minutes plus tard, les hommes de Luciano Basile profitent d’une autre supériorité numérique pour faire le break grâce à Nicolas Arrossamena (2-0). Les Ducs, au bord de la rupture, encaissent un 3ème but à 5 minutes de la fin de cette seconde période, inscrit par Golicic (3-0). Pendant une pénalité

différée Bergin va réduire le score en faveur des Bourguignons à la 38ème minute, but qui donne un peu d’espoir avant d’entamer l’ultime période. Gap,

Gap a passé la vitesse supérieure en seconde période (©Axel SCHANEN/Hockey Hebdo/archives)

Gap a passé la vitesse supérieure en seconde période (©Axel SCHANEN/Hockey Hebdo/archives)

dominateur dans l’ensemble du match, maîtrise bien son sujet, alors que les hommes de Tolvanen n’arrivent pas à prendre le jeu à leur compte. Dijon va finir fort et même inscrire un but dans les toutes dernière secondes (Gascon 59’50 » ; 3-2 ), mais le match se termine par une nouvelle défaite des Ducs.

Un deuxième tiers temps catastrophique

Côté dijonnais on a pu constater du mieux par rapport au match précédent, mais ce n’est toujours pas suffisant. Les Ducs ont perdu hier soir, malgré une très bonne entame de match. La cause à une deuxième période calamiteuse ! En 12 minutes, Gap va scorer par 3 fois ! Dijon ne s’en relèvera pas. Les chiffres de ce tiers temps font peur : 22 tirs à 6 pour les Gapençais ! Malgré un but de Bergin en toute fin de deuxième période, qui aura donné un peu d’espoir aux siens, le mal était fait. Gap, qui va d’abord maîtriser son sujet puis vivre une fin de match un peu agitée, s’impose pour la passe de 2.

Trop de pénalités !

C'est encore Gap qui a levé les bras en fin de match (©Axel Schanen/Hockey Hebdo/archives)

C’est encore Gap qui a levé les bras en fin de match (©Axel Schanen/Hockey Hebdo/archives)

Hier soir, les Ducs se sont tirés une balle dans le pied ! Dix, c’est le nombre d’infractions commises par ces-derniers lors de ce match 2. Les coéquipiers de Buysse, qui lui aussi aura eu le droit à sa pénalité, ont passés 20 minutes en infériorité numérique. Beaucoup trop pour espérer battre des Rapaces qui dans leur Alp’Arena sont intraitables. Lorsque l’on effectue la comparaison avec les matchs contre Grenoble, où les pénalités étaient rares voire inexistantes (aucune en 70 minutes lors du match 5), on comprend tout de suite une des raisons de cette nouvelle défaite.

Ce n’est pas fini !! 

Rien n’est perdu pour des Ducs qui nous ont prouvé que les retournements de situations étaient toujours possibles. Surtout que cette fois l’équipe qui se qualifiera devra remporter 4 matchs ! Les matchs 3 et 4 se dérouleront à Trimolet vendredi et samedi, et l’on espère que Dijon montrera un autre visage. Une victoire dijonnaise lors du match 3 relancerait complètement ces demi-finales ! Réponse vendredi !

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du DHC sur la page du club !

 

Une réponse à “La passe de 2 pour les Rapaces face aux Ducs”

  1. BC dit :

    Je serais quand même curieux de savoir si toutes les pénalités infligées contre Dijon au cours de ces deux premiers matchs de la série étaient bien justifiées…
    Comment peut-on passer de 0 minute de pénalité sur le match 5 à Grenoble à 17 « prisons » en deux soirées quelques jours plus tard ?
    Y’a t-il une telle supériorité gapençaise sur la glace qui fait que Dijon se trouve obligé d’être constamment dans l’indiscipline ou l’arbitrage est-il aussi un peu à remettre en cause (cf. pénalité contre Buysse pour cage déplacée…) ?
    Je n’ai pas vu les matchs donc je n’irai pas plus loin mais on sait tous que la patinoire de Dijon dérange et que d’avoir Dijon en finale de Magnus serait fort contraignant pour les retransmissions TV…
    Les Matchs 3 & 4 à venir nous en diront un peu plus alors wait & see…

Commentez cet article